Vos économies d'énergie aime le FIFE

Le Festival international du film d’environnement (FIFE) va se dérouler du 19 au 26 février. Lors de ce concours officiel, 145 films et web documentaires vont concourir afin d’essayer de remporter les huit prix décernés aux meilleurs cinéastes.

Cinéma et énergies renouvelables

Le cinéma apparait comme un vecteur de prise de conscience écologique, surtout pour les citoyens qui s’inquiètent du sort de la planète. À cet effet, le Festival international du film d'environnement a été mis en place afin d’informer et de sensibiliser le public de l’état de la planète et de ce qui pourrait lui arriver dans le futur. Les cinéastes, soucieux de faire évoluer les choses, proposent de découvrir à travers leurs documentaires des images prises dans le monde entier, de l’Afrique jusqu’à l’Arctique. Dans le but de construire un avenir respectueux de la nature et de sensibilisé les spectateurs à l'écologie, au développement durable et aux économies d'énergie, la sélection FIFE 2013 mise sur les initiatives qui vont apporter diverses solutions. En effet, les enjeux d’aujourd’hui sont d’ordres environnementaux et voguent sur deux sujets importants, à savoir l'aménagement du territoire urbain et l'impact des enjeux agricoles sur notre alimentation.

Une organisation à la hauteur de l'événement et un vrai débat très "développement durable"

Cette année, Paris accueillera la plupart des projections au Cinéma des cinéastes, dans le XVIIe arrondissement. Par ailleurs, d’autres établissements comme le Capitole (Suresnes, Hauts-de-Seine), La Clef (Ve arrondissement), le Ciné 104 (Pantin, Seine-Saint-Denis) ou encore le Calypso (Viry-Châtillon, Essonne) accueillent également l’événement. Outre les films, le Fife 2013 présente une sélection de web documentaires. Il convient de rappeler que le Festival international du film d’environnement (FIFE) est soutenu par la RATP et sera parrainé en cette 30e édition par le président du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat), Rajendra Pachauri.

Le Fife est une initiative honorable, car il permet de sensibiliser le public et de les informer des divers périls écologiques actuels et futurs, du réchauffement climatique, de la perte de biodiversité, des économies d'énergie, du gaspillage alimentaire, mais également des sujets se rapportant aux déchets. Plus d’une centaine de films : fictions, documentaires, courts métrages et web documentaires seront présentés au public le 19 et le 26 février prochain. Le site Iledefrance.fr a également tenu à ajouter : « De plus en plus de films présentent des initiatives, des tentatives, des solidarités qui veulent faire évoluer les choses, construire un avenir durable et respectueux des hommes et de la nature. Ils rapportent des images du monde entier, de l’Arctique au cœur de l’Afrique, des enjeux d’aujourd’hui aux solutions de demain ».

Quatre jurys impliqués dans le développement durable

Le Festival international du film d’environnement (FIFE) est présidé par le réalisateur Jean-Michel Carré. Le jury officiel de l’événement compte dans ses rangs, l’économiste Laurence Tubiana et Yolaine de la Bigne. Par ailleurs, il convient de préciser qu’un jury constitué de lycéens, d’étudiants, d’apprentis ainsi qu’un quatrième jury qui regroupe des membres de l’ONG « HEAL » (Health and Environment ALliance) seront également de la partie.

Trois prix officiels seront attribués aux documentaires longs-métrages qui seront présentés en compétition officielle. Le vainqueur du Grand Prix, la « palme d’or verte », se verra attribuer un chèque de dix mille euros. Le Prix spécial du jury et celui du documentaire long-métrage seront quant à eux, attribués avec une récompense de cinq mille euros. Enfin, il reviendra aux internautes de remettre le Prix du web documentaire. À noter que ce concours a été mis en place en collaboration avec Radio Nova.

Vos économies d'énergie est déjà fan de cette initiative et vous incite à vous rendre nombreux sur place pour assister aux projections !


Source : Vos économies d'énergie.fr