212 territoires à énergie positive ont été sélectionnés

Le 9 février 2015, Ségolène Royal a révélé la liste des premières collectivités sélectionnées pour l'appel à projet territoires à énergie positive. Ce seront 21 000 communes qui participeront à plus de 200 projets subventionnés, soit 212 collectivités distinguées comme les lauréat de l'appel à projet "200 territoires à énergie positive".

L'appel à projets "Territoires à énergie positive"

Cet appel à projets a été lancé en septembre 2014 dans le but d'encourager et d'accentuer le mouvement de transition énergétique dans les communes et collectivités Françaises. Près de 530 candidats ont voulu s'engager dans ce projet. Résultat ; 212 projets lauréats ont été retenus et répartis en trois catégories distinctes :

  • Les territoires dont les initiatives en faveur de l'énergie positive sont dores et déjà matures (dans le domaine du bâtiment, de la mobilité ou encore de l'énergie).
  • Les territoires désignés comme "en devenir", qui disposeront d'une programmation à plus long terme et qui pourront bénéficier d'aides techniques et financières grâce au conseil régional et à l'Ademe.
  • Les territoires ayant des projets bien définis et ciblés, comme les rénovations ou la mise en place d'une mobilité durable. Ils peuvent également prétendre aux aides de l'Etat via des contrats locaux de la transition énergétique.

L'appel à projets pourrait créer 100 000 emplois

La Ministre de l'Ecologie affirme accompagner l'ensemble des projets créatifs et innovants grâce à la création d'un fonds d'1,5 milliards d'euros sur 3 ans exclusivement dédié à la transition énergétique. Les lauréats de l'appel à projet pourront ainsi puiser dans ce fonds en plus des aides déjà prévues : les subventions de l'Anah et de l'Ademe, les aides fiscales ou encore les prêts au collectivités. Cette aide apportée par la Caisse des dépôts pourra varier de 500 000 € à 2 millions d'euros en fonction de l'importance et de l'efficacité énergétique du projet.

Ségolène Royal souhaite "donner une impulsion forte pour encourager les actions concrètes qui peuvent contribuer à atténuer les effets du changement climatique, pour que la France soit exemplaire lors de la Conférence climat de Paris 2015, à encourager la réduction des besoins d'énergie et le développement des énergies renouvelables locales, à faciliter l'implantation de filières vertes pour créer 100.000 emplois sur trois ans".

Les actions financées grâce au fonds spécial pour la transition énergétique

Six types de projets seront financés :

  • La diminution de la consommation énergétique dans l'espace public et le bâtiment (éclairage public, plateforme de rénovation énergétique de l'habitat).
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre (plans de mobilité et mobilité durable).
  • La gestion des déchets et l'économie circulaire (programmes zéro gaspillage et zéro déchet).
  • L'installation et la production d'énergies renouvelables (fonds chaleur).
  • L'urbanisme durable et la préservation de la biodiversité (programmes Ecoquartier et climagri).
  • L'éducation à l'environnement (familles à énergie positive).