A quand la Tour Eiffel écologique ?

La Tour Eiffel, monument emblématique de la capitale Française se met à l’écologie. Son premier étage, le plus vaste et le moins fréquenté, est en plein travaux de rénovation. Attractivité, accessibilité et développement durable : ce sont les trois thèmes correspondant à cette modernisation.

Monument payant le plus visité au monde avec 7.1 millions de visiteurs en 2011, contre 3 millions au début des années 80, produira bientôt sa propre énergie. L’objectif étant bien sur d’augmenter les performances énergétiques de la tour.


Attractivité, accessibilité et écologie

L’objectif de ces travaux est bien clair : la Tour Eiffel veut donner « symboliquement » l’exemple d’une modernisation qui passe par plus d'attractivité, d'accessibilité et d'écologie en fabriquant bientôt une partie de son énergie.

Selon la ministre du tourisme, ce projet de rénovation « illustre le dynamisme de la ville de paris dans l’attractivité de la France ». Elle précise qu’il faut au travers de cet exemple que nous puissions, ensemble avec les collectivités territoriales et les différents professionnels du tourisme, structurer la filière de l'industrie touristique car il s'agit d'un levier essentiel pour créer de l'emploi et du développement économique.

La tour Eiffel sera plus accessible, annonce Jean-Bernard Bros, président de la Société nouvelle de la Tour Eiffel (SNTE). L’accueil des personnes a mobilité réduite sera renforcé pour qu’elles puissent profiter de l’ensemble de l’espace, contrairement à aujourd’hui.

De plus l’étage, situé à 57 mètres de hauteur, a été repensé pour qu’il soit plus attractif. Un plancher transparent va être construit au dessus du vide ainsi qu’un garde corps entièrement vitré, pour amateurs de sensations fortes.

Le but est aussi d’améliorer les performances énergétiques du monument en installant des systèmes produisant des énergies renouvelables.


La « vielle dame » se met aux économies d’énergie

Il était tant pour la Tour Eiffel de se mettre aux < a href="/"économies d'énergie. Les travaux prévoient la mise en place de plusieurs systèmes écologiques. Tout à été pensé pour que le monument utilise son potentiel énergétique, l’objectif étant d’améliorer ses performances énergétiques de 30% d’ici fin 2013.

L’installation de petite éolienne transformeront l’énergie cinétique du vent en électricité. Cette énergie étant gratuite et inépuisable, les économies d’énergie peuvent être conséquentes.

La mise en place de panneaux photovoltaïques est aussi prévue. C’est une autre source d’électricité renouvelable, mais qui utilisera cette fois l’énergie inépuisable du soleil. La production d’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques n’a aucun impact sur l’environnement, et suit donc une démarche purement écologique.

De plus des systèmes de récupérateur eau de pluie seront installés. C’est un moyen écologique est efficace pour économiser l’eau, devenue ressource rare. Ainsi une importante partie de la « consommation de la Tour Eiffel » pourrai provenir de la récupération des eaux pluviales.L'isolation thermique va aussi être améliorée.

Les travaux, qui doivent s'achever fin 2013 et n'auront pas entraîné de fermeture de l'étage, coûteront 25 millions d'euros hors taxe, entièrement financés par la Société nouvelle de la Tour Eiffel.


Vous aussi vous souhaitez contribuer au développement durable tout en effectuant des économies?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques. C'est gratuit et sans engagement

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr