Construction d'un site en Allemagne pour stocker le surplus de la production d'énergie éolienne

Le groupe EON, premier producteur d'énergie allemand, a présenté mardi 21 août son projet ambitieux de créer une plateforme de stockage pour la surproduction d'énergie éolienne. Cette décision a été prise car l'Allemagne étant un grand consommateur d'énergies renouvelables et cette tendance devant continuer à progresser, "l'approvisionnement électrique va excéder la demande de plus en plus souvent lors des jours très ensoleillés ou venteux" et il y aura donc un surplus d'énergie.

C'est un membre du bureau d'EON, M. Klaus-Dieter Maubach, qui a expliqué cette initiative. Effectivement, la production d'énergie devrait dépasser la demande et "cela va pousser le réseau électrique à la limite de ses capacités". C'est "pour cette raison, qu'EON investit dans le développement de technologies permettant de stocker de larges volumes d'énergie" et cela s'inscrit définitivement dans la politique d'économies d'énergie que mène l'Allemagne depuis maintenant de nombreuses années.


Une nouvelle stratégie pour l'énergie éolienne

L'Allemagne est l'un des pays dans le monde le plus actif en ce qui concerne le développement des énergies renouvelables. L'énergie éolienne, notamment, est produite massivement grâce à 3622 parcs éoliens (en 2011, la capacité de production d'énergie éolienne allemande était de 29 060 MW). Toutefois, aujourd'hui il existe une contradiction: le pays produit plus qu'il ne consomme et dispose donc de surplus d'énergie.Normalement, il faudrait arrêter un certain nombre de parcs éoliens pour éviter que le réseau électrique allemande ne s'engorge mais grâce à la technologie de stockage du surplus de l'énergie éolienne, mise au point par le premier groupe énergétique allemand, il va être possible de les laisser continuer à produire de l'énergie. Une fois encore, l'Allemagne fait preuve d'une grande capacité d'innovation et semble avoir trouvé une solution durable pour sa production d'énergies renouvelables.


Ouverture du site en 2013

Ce site de stockage devrait ouvrir courant 2013 et sera mis en place à Falkenhagen, au nord-est de l'Allemagne. La technologie utilisée s'appuie sur un processus d'électrolyse et devrait permettre de transformer l'électricité produite par l'énergie éolienne en hydrogène. L'hydrogène ainsi produite pourra ensuite servir à produire de l'électricité et de la chaleur, mais sera préalablement stockée dans le réseau de gaz naturel.

D'après EON, la technique utilisée est particulièrement intéressante car les infrastructures gazières bénéficient d'importantes capacités de stockage. Cependant, la réglementation sur le gaz en vigueur en Allemagne, interdit actuellement qu'une trop quantité d'hydrogène soit présente dans le réseau gazier. Il a donc fallu que la société énergétique allemande s'organise pour produire du gaz synthétique à base d'hydrogène pour pouvoir exploiter l'intégralité des espaces de stockages des équipements gaziers.


Forte volonté de sortir du nucléaire

Le développement durable en Allemagne est très important et passe notamment par l'amplification des systèmes produisant de l'énergie renouvelable. Les panneaux photovoltaïques et les éoliennes sont par conséquent très courants dans ce pays. Toutefois, cette démarche est d'autant plus importante depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, car désormais les allemands souhaitent sortir du nucléaire (le pays est équipé de 17 réacteurs et en a déjà fermé la moitié) sans pourtant augmenter son niveau de pollution. Cette nouvelle perspective de stocker de l'énergie renouvelable est un pas positf qui devrait surement inspirer prochainement d'autres pays également désireux de sortir du nucléaire.


Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à l'installation d'une éolienne chez vous?

Calculez vos économies liées à votre logement consommant moins d'énergie

Je calcule mes économies

Source: vos économies d'énergie.fr