Dans le cadre de la transition énergétique, l'énergie solaire et éolienne permettent de réduire la facture énergétique

Ce fut lors du colloque annuel de l’Union française de l’Électricité (UFE) qui s’est déroulé fin octobre que le ministre de l’Écologie, Philippe Martin, a annoncé qu’une grande concertation stratégique portant sur les opportunités du développement de l’autoconsommation dans le secteur de l’énergie solaire allait être organisée. D’ailleurs, cette rencontre devrait figurer dans la future loi sur la transition énergétique. Pour le moment la production des particuliers sert surtout à réduire la facture énergétique

L'énergie solaire chez les particuliers

Les particuliers qui produisent actuellement de l’énergie pourront réintroduire sur le réseau d’EDF grâce à des tarifs d’achats de l’électricité renouvelable autoproduite. L’idée de revendre l’électricité autoproduite et de consommer ensuite de l’énergie au prix du marché de détail s’avère être intéressante et résolument rentable pour réduire la facture énergétique. Certains experts du Syndicat des Énergies renouvelables estiment cependant que l’autoconsommation n’est pas adaptée aux maisons individuelles dans la mesure où il existe un réel décalage entre le moment de production (en journée pour l'énergie solaire) et le moment où l'on consomme l’énergie (le soir). Ainsi, les solutions qui seront retenues devront inclure des systèmes de gestion de la consommation ou des solutions de stockage adaptées, mais à l’heure actuelle, ces technologies ne sont pas encore fiables.

Les énergies renouvelables pour les professionnels

L’autoconsommation se veut plus adaptée pour les usines et les centres commerciaux. En effet, une installation d'énergie solaire permet de synchroniser les moments de production d’électricité (lumière, climatisation, chauffage) et la consommation de la structure qui se passe souvent en journée. À noter que c’est à ce moment que l’autoconsommation s’avère plus rentable. Même si aucun chiffre officiel ne permet pas de le vérifier, il s’avèrerait que l’autoconsommation via les énergie renouvelables représente actuellement 10 % de la consommation d’électricité. D’ailleurs, les pouvoirs publics le confirment et annoncent que le secteur qui en consomme le plus serait l’automobile, à l’instar de Volkswagen et de son usine de Wolfsburg et de BMW qui vient d’installer une petite ferme éolienne sur le site de Leipzig en septembre dernier. Le manufacturier ContiTech quant à lui, depuis sa centrale à gaz, développe leurs propres infrastructures.

La transition énergétique : une situation ambigüe

L’Autoconsommation reste vulnérable face au phénomène de « désolidarisation », surtout à l’heure où les lois mettent de plus en plus en avant les bâtiments à énergie positive. Après la baisse des revenus des sociétés de distribution entrainée par les flux d’électricité qui transitent sur les réseaux, on devra compter avec une hausse du coût d’entretien des dits réseau. En clair, le recours à l’autoconsommation induit le risque d’engendrer une hausse du prix à payer pour les utilisateurs du réseau national. Ce dilemme conduit à de nombreux débats entre les gouvernements européens. L’Espagne est en plein débat concernant l’autoconsommation tandis que l’Allemagne l’encourage depuis plusieurs années. Concernant la France, le chef d’État y a déjà fait allusion lors d’un discours portant sur la transition énergétique. Même si aucun compromis n’a encore été décidé, certains fabricants se sont déjà engagés et proposent actuellement des solutions combinés telles que le chauffe-eau thermodynamique, les pompes à chaleur et les capteurs d'énergie solaire.

Toutes les ressources disponibles naturellement dans l’environnement, comme l'énergie solaire et éolienne peuvent fournir une énergie autoproduite et qui peut être consommée, que ce soit par les particuliers ou les entreprises. Si l’autoconsommation semble être approuvée par les acteurs du secteur énergétique, la question qui se pose est : peut-elle vraiment répondre aux besoins de notre société ?


Source : Vos économies d'énergie.fr