Énergie éolienne : un avenir radieux après un cap difficile

D’après un rapport publié par l’association mondiale de l’éolien et Greenpeace, l’énergie éolienne a un avenir prometteur même si au niveau mondial, le secteur traverse actuellement une crise.


Énergie Éolienne : Une croissance de 12% d’ici 2020

En ce moment, la capacité de l’énergie éolienne mise en place dans le monde atteigne actuellement 240 gigawatts (GW). Selon le scénario développé par l’association mondiale de l’éolien (Global Wind Energy Council) et Greenpeace, d’ici 2020, elle pourrait monter jusqu’à 1100 GW. Cette hausse devrait représenter 12% de la production d’électricité mondiale.

Sur le plan économique et écologique, la mise en place de ces nouvelles installations apportera de nombreux avantages. Pour le secteur de l’emploi, elle engendrera 1,4 milliards d’emplois supplémentaires d’ici 2020. Quant à l’environnement, elle permettra d’éviter 1,5 milliard de tonnes d’émission de gaz à effet de serre par an.


Énergie éolienne : Une crise généralisée

Aujourd’hui, le secteur éolien se trouve dans une situation difficile. Depuis une décennie, le secteur a enregistré une nette progression avant de se stabiliser. Les principales raisons de cette stagnation sont la crise économique en Europe, les retards de raccordement des fermes éoliennes au réseau électrique en Chine ainsi que le raffermissement des politiques de soutien à cette source d’énergie.

En Europe, les nouvelles installations ont connu une forte croissance de 10,5 GW en 2009. Ce chiffre est tombé à 9,6 W en 2010 et 2011. Le projet pour la mise en place d’une taxe de 11% sur l’énergie éolienne en Espagne, la suspension des nouvelles installations en France ainsi que l’absence d’une politique stable pour le développement du secteur éolien en Grande-Bretagne sont les facteurs qui ont entrainé ce recul d’exploitation.

Aux États-Unis, le secteur éolien a été en suspend depuis quelque temps et il pourrait se poursuivre jusqu’en 2013. En effet, en septembre dernier, le crédit d’impôt (PTC) a été rejeté par le Senat, ce qui a créé un climat peu favorable aux investisseurs.

Barack Obama s’est toujours déclaré être en faveur du développement durable renouvellement du PTC alloué au secteur. Son retour à la Maison Blanche a soulagé les acteurs du secteur qui espèrent un changement de certaines modalités. Les professionnels devraient patienter un peu plus pour bénéficier des avantages de ce crédit d’impôt parce que son développement ainsi que son renouvellement demandent plus de temps.


Les géants de l’éolien en crise

Les grands fabricants mondiaux d’équipements éoliens ne sont pas épargnés par cette difficulté que traverse le secteur. Suite à cette situation, Siemens a été obligé de licencier 600 de ses employés américains. Chez le leader mondial Vestas, le même phénomène s’est produit avec des nouvelles vagues de licenciements. Il y a quelques jours, l’espagnol Gamesa a été contraint de réduire de 20% ses effectifs. Les Chinois Sinovel et Goldwind font également face à des difficultés.

Afin de profiter des belles perspectives d’avenir à moyen et long terme de l’énergie éolienne, les professionnels du secteur devront d’abord surmonter les périodes difficiles des prochaines années.


Saviez vous que votre logement peut être alimenté par votre propre éolienne ?

Calculez vos économies d'énergie liées à l'acquisition d'une éolienne domestique

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr