Énergies fossiles : une fin attendue dans moins 50 ans

Selon un sondage, réalisé par TNS Sofres, pour le compte de Total, les internautes ont des avis différents sur l’avenir des énergies fossiles de la planète. Alors que certains sont plus confiants, d’autres se montrent moins optimistes. Chaque année, Total organise son université annuelle. Pour l’édition 2012, qui s’est tenue le lundi 15 octobre, le pétrolier français a choisi le thème « Énergie et technologie, les promesses de l’innovation ». Dans le cadre de cet évènement, la firme a demandé à TNS Sofres, la réalisation d’une enquête auprès des internautes français, Allemands, Américains et Chinois pour avoir leur avis sur l’avenir énergétique de la planète.


La protection de la santé en priorité

Parmi les personnes interrogées, nombreuses considèrent les problématiques de l’eau et de la faim plus importante que celui du changement climatique. Or, ce dernier sujet devrait, en effet, être plus préoccupant, que les autres cités en premier, à cause de son imminence sur la planète. Cependant, la France (23%) et les Etats-Unis, (24%) se montrent favorables à la poursuite de la recherche sur le changement climatique.


L’émission de gaz à effet de serre mal connue

Sur la question de l’empreinte carbone, les personnes enquêté ont données des chiffres bien en déca de la réalité. Alors qu’en moyenne, les Français émettent 9 tonnes par personne et par an et les Américains plus de 20 tonnes, la plupart ont répondu moins de 5 tonnes par personne, un chiffre qui démontre à quel point le sujet est encore mal connu.

Pour le directeur scientifique de Total, Jean-François Minster, ce résultat « démontre la nécessité d’un travail pédagogique dont la durée, qui permettrait en outre de faire mieux comprendre et donc mieux accepter la nécessité de réaliser des investissements individuels ou les surcoûts induits par des comportements plus vertueux ».

L’imposition de l’empreinte carbone a partagé les avis, alors que les Chinois sont favorables (77%), les autres pays sont réticents à la préconisation d’une taxe carbone dont 41% des Américains, 36% des Français et 21% des Allemands seulement l’a approuvé.


Les États-Unis et la Chine, pour un accès aux nouvelles ressources

En termes d’innovation, pour la recherche de nouvelles ressources, afin de conserver les énergies fossiles, les Européens ont un avis contraire à ceux des Américains et Chinois. Les deux derniers pays sont pour le mix énergétique, tandis que la France et l’Allemagne se penchent vers une prise de conscience. Les Européens se sont déjà fait à l’idée de l’épuisement de ces énergies fossiles et préconisent l’amélioration des énergies renouvelables.

Dans la majorité des réponses recueillies auprès des internautes, l’énergie renouvelable est la meilleure option pour un mix énergétique qui permettrait d’anticiper la fin de l’énergie fossile, estimée dans les 50 prochaines années. Les Allemands (80%) sont plus optimistes à l’exploitation de l’énergie renouvelable en avançant qu’elle pourrait remplacer totalement l’énergie fossile alors que la proportion fixée pour 2030 est de 50% et 80% en 2050. D’autre part, les Français sont moins nombreux à partager cet avis, seulement 32% espère voir les renouvelables à 50% du mix électrique.


Source: vos économies d'énergie.fr

Vous souhaitez contribuer au développement durable tout en effectuant des économies?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques. C'est gratuit et sans engagement

Je calcule mes économies