Énergies renouvelables et Internet : un couple révolutionnaire

Si la création de la machine à vapeur a contribué à mettre en place la première révolution industrielle, Internet pourrait être celui d'une troisième.


Internet : au service des énergies renouvelables

En quelques clics, il est désormais possible de partager des informations sur YouTube, Wikipédia ou encore Twitter. Le réseau Internet pourrait être bientôt conjugué à l’essor des énergies renouvelables, et ainsi, révolutionner le système énergétique et industriel. Des centaines de personnes pourront produire leur propre énergie verte à domicile, à l'usine ou au bureau et la partager ensuite sur un Internet de l’énergie. C'est notamment la thèse qu'a évoquée Jeremy Rifkin, lors de son passage dans le Nord-Pas-de-Calais. En travaillant conjointement avec les équipes régionales, l'on pourrait réussir à mettre en place une démarche de transition globale à la fois énergétique, économique et sociétale. Ce projet devrait être le premier projet pilote en France et le laboratoire devrait être installé dans le Nord-Pas-de-Calais.


Énergies renouvelables vs Internet : Une troisième révolution industrielle

Pour rappel, la technologie de la vapeur jointe à l’imprimerie a permis d'avancer la première révolution industrielle. Au début du XXe siècle, la seconde révolution industrielle a pris ses racines dans la convergence de la communication électrique et du pétrole. Ce qui fait que chaque ère économique, assise sur une révolution industrielle, se base sur la combinaison d'un nouveau mode de communication avec une autre nouvelle source d'énergie.

Les études menées par Jeremy Rifkin ont démontré que les nouveaux régimes de communication devraient permettre de gérer les flux d’activité avec de nouveaux systèmes énergétiques. Cela implique que les énergies renouvelables sont décentralisées. Contrairement aux énergies fossiles qui nécessitent de grands investissements et sont concentrées dans des zones précis, le vent et le soleil sont présents sur toute la surface de la Terre et peuvent être exploités par tout un chacun. Ce qui fait que chacun peut produire de l'énergie et c'est l'Internet de l’énergie qui permettra d’échanger l’énergie ainsi produite.


S'échanger de l'énergie en plus des informations

Ce réseau énergétique intelligent devrait relier entre eux, les véhicules, les logements, les bureaux et les usines qui pourront échanger entre eux des informations et de l’énergie, et ce, en permanence. Par ailleurs, il sera relié à divers outils qui devraient permettre l'adaptation des flux aux évolutions météorologiques ou aux fluctuations de la demande des ménages.

Une tarification dynamique de l’énergie sera alors possible puisque le prix de l'électricité varie en permanence. Des compteurs intelligents devraient permettre d’en connaitre le coût en temps réel. Ce qui fait que les consommateurs peuvent réguler leur consommation énergétique en fonction du coût. Les producteurs pourront quant à eux, connaître le meilleur moment pour la revendre.

Internet et sa culture coopérative annoncent une nouvelle approche de la question énergétique. Si certains pessimistes voient encore ce nouveau paradigme comme étant un système inefficace, il reste que cela se pose comme une conception intéressante. En effet, la plus grande source de savoir du monde est nourrie par des millions de personnes qui partagent en permanence des informations (musique et vidéo), arrivant ainsi à supplanter les industries traditionnelles. Si la génération d'aujourd'hui a maitrisé les voies de communication, celle de demain devrait maitriser les voies de l'énergie.


Source: vos économies d'énergie.fr