Hydrolienne : EDF lance sa 2ème phase de test en Bretagne

L’hydrolienne d’EDF, qui avait déjà immergé 3 mois l’hiver dernier, replongera sous les eaux au large du Finistère, pour de nouveaux essais. Ce «monstre » des mers pesant 850 tonnes, exploite les courants de marées pour en faire de l’électricité. Cette deuxième vague de tests qui n’était pas au programme, rallonge le projet de construction d’un parc hydrolien Français d’une petite année.


Qu’est ce qu’une hydrolienne ?

Une hydrolienne est basée sur le système de l’éolienne. Au lien d’utiliser l’énergie cinétique de l’air, l’hydrolienne utilise l’énergie cinétique des courants marins pour produire de l’électricité. La turbine sous-marine du système permet grâce à un alternateur de transformer l’énergie hydraulique en énergie mécanique puis en énergie électrique.

L’hydrolienne possède un avantage majeur par rapport à l’éolienne. Elle exploite une énergie inépuisable, non polluante et prédictible (contrairement au vent avec les éoliennes) , c'est-à-dire qu’elle est relativement constante. Par contre l’hydrolienne présente des inconvénients quant à l’entretien.

Le potentiel européen de l'énergie hydrolienne est, selon plusieurs études menées il y a quelques années axées sur ce projet d'envergure mondiale, à environ 12,5 GW qui pourraient produire 48 TWh annuels, ce qui représente la capacité de trois centrales électriques récentes.


L’hydrolien est une chance de développement industriel, d’après EDF

Pour rappel, une première phase de tests de l’hydrolienne s’était déroulée entre octobre 2011 et janvier 2012. Cet engin de 850 tonnes et 16 mètres de diamètre a déjà séjourné trois mois au fond de l’eau. Ce test a permis de valider les procédures de pose et de récupération de l’hydrolienne, ainsi que d’analyser ses performances et les points d’amélioration (étanchéité des connexions, fixation de la roue …).

Nous sommes à présent dans la deuxième phase de test pour l’hydrolienne d’EDF. Elle va à présent séjourner trois mois sous l’eau, au large de Paimpol-Bréhat. Le câble sous-marin de 15 kilomètres qui reliera la machine au continent a été posé en juin 2012. EDF testera également le convertisseur sous-marin développé par Converteam, installation qui sera chargé de récupérer l’électricité produite par l’hydrolienne.

Henri Proglio, président-directeur général du groupe EDF, s’est rendu sur place la semaine dernière. « Je crois franchement au développement de ce type d'énergie. C'est tout sauf une opération de communication. » a-t-il dit. Même si le poids des énergies marines reste faible face au nucléaire, qu’il considère toujours comme « l’énergie de demain », il précise que c’est une chance de développement industriel très important.


Le plus grand parc mondial d’hydroliennes verra le jour en 2014

Au printemps 2014, quatre hydroliennes seront raccordées en réseau par l’électricien Français. Cela fera de ce site le plus grand parc hydrolien du monde. Il sera construit grâce à un investissement de 40 millions d’euros.

Ce parc sera installé à 35 mètres de profondeur, et aura une puissance maximale de 500 Kilowatt. En France l’énergie hydrolienne a un potentiel très important. Il est estimé a 1.5 et 3 Gigawatt, soit la puissance de deux réacteurs pressurisé européen.


Saviez vous que votre logement peut être alimenté par votre propre éolienne ?

Calculez vos économies d'énergie liées à l'acquisition d'une éolienne domestique

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr