L’économie verte peut-elle aider l’Espagne à se relever ?

L’Espagne, frappée par la crise et un taux de chômage qui a atteint 50 % chez les jeunes, recèle néanmoins un fort potentiel de création d’emplois dans le secteur de l’économie verte. Les énergies renouvelables pourraient fournir un nombre considérable d’emplois d’ici 2020. Cependant selon un rapport publié vendredi par l’Organisation internationale du travail (OIT), la gravité de la récession du pays pourrait menacer la création d’emplois verts.


Un fort potentiel de création d’emplois verts en Espagne

L’Espagne est un des pays les plus touchés par la crise. Cependant pour l’OIT, le potentiel des énergies renouvelables dans ce pays pourrait retourner la situation.

L’OIT, dans son rapport publié vendredi, précise que d’ici à 2020, l’Espagne pourrait connaitre une augmentation substantielle de son nombre d’emplois dans les activités de services, les activités industrielles et la construction d’infrastructures liés aux moyens de transport durables. Si les sources renouvelables représentaient 20 % de la production d’énergie, les énergies vertes fourniraient plus de 125.265 emplois, soit une hausse de 81.5 % par rapport à aujourd’hui.

De plus le rapport ajoute que « la réhabilitation de 25 millions de logement, en vue d’une meilleure isolation et d’une limitation de la consommation énergétique, pourrait générer jusqu’à 1,37 million d’emplois au fil du temps »


Des perspectives d’emplois dans divers secteurs

Aujourd’hui on compte 400 à 500.000 emplois verts en Espagne, soit 2.2 % du total des emplois dans le pays. Cette activité rapporte environ 25 milliards d’euros par an, ce qui équivaut à 2.4% du Produit Intérieur brut. La création d’emplois verts pourrait donc permettre de lutter efficacement contre la récession.

Les perspectives d’emplois restent nombreuses car les secteurs sont variés. Le transport durable pourrait fournir de nombreux poste. Le secteur de la construction permettrai la réhabilitation de nombreux logement et donc d’emplois au fil du temps. Il y a aussi la gestion des déchets et les industries lourdes qui sont des secteurs à fort potentiel de création d’emplois.


L’économie verte surmonterai mieux la récession que les autres secteurs

En Europe les secteurs de l’économie verte et développement durable avaient mieux surmonté la crise que les autres. En effet, certaines études récentes l’avaient prouvé. De plus la Commission européenne a déclaré en début d’année que la croissance de l’emploi dans les éco-industries avoisinait les 2,7% par an de 2000 à 2008, contre 1% pour l’ensemble de l’économie.

Joaquin Nieto , dirigeant du bureau de l’OIT à Madrid, est persuadé que l’économie verte « offre une excellente occasion d’accroître la compétitivité, de promouvoir la création d’emplois de qualité et de réduire l’impact environnemental de l’économie ». Il pense que ce constat s’applique très bien au cas de son pays, qui a besoin d’un coup d’accélérateur concernant son économie.

Selon la définition de L’OIT les emplois verts sont « des emplois décents qui réduisent la consommation d’énergie et de matières premières, limitent les émissions de gaz à effet de serre, minimisent les déchets et la pollution, protègent et restaurent les écosystèmes ».


Vous souhaitez contribuer au développement durable tout en effectuant des économies?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques. C'est gratuit et sans engagement

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr