L'éolienne à axe verticale, le nouveau bijou des énergies renouvelables

Anemoos, une jeune entreprise de Nice vient de créer une nouvelle éolienne à axe vertical. Ces aérogénérateurs à axe vertical ont été notamment conçus pour s’adapter aux conditions climatiques changeantes de l’Afrique. La commercialisation de cette nouvelle éolienne devrait être axée sur l’export d’après les porte-paroles de la société.

Une découverte surprenante pour les énergies renouvelables

Anemoos est une jeune entreprise basée à Carros, près de Nice. Crée en 2011, cette entreprise se spécialise dans la recherche de solutions nouvelles axées sur la production d’énergies renouvelables. Durant son séjour en Afrique, Jérôme Méplon, le PDG de l’entreprise se penche sur la création d’un appareil de production d’énergie qui pourrait alimenter les stations relais téléphoniques des sites isolés. Il pense en premier lieu à l’éolienne, mais vu que les modèles classiques ne peuvent pas supporter les turbulences du climat africain, il décide de pousser ses études techniques un peu plus loin et finit par créer Anemoos. Ce nouveau concept se base sur le même principe que l’éolien, mais il est à axe vertical et se constitue de polymères recyclés. À noter que ces matériaux sont 100 % recyclables et peuvent aisément s’adapter à toutes les zones, qu’elles soient montagneuses, urbaines, agricoles, maritimes ou même isolées. Le PDG insiste notamment sur les nombreux avantages que promet le recours à ce type de solution et avance que l’installation de ce type d’appareil ne devrait pas nécessiter de lourds travaux de génie civil.

Un appareil éolien performant

L’éolienne à axe vertical a été conçue de manière à ce qu’elle n’émette aucun bruit incommodant. En effet, elle tourne lentement sans aucune vibration. La première version issue de la gamme a été baptisée Anemoos 3 et fait 3 mètres de diamètre pour 2,20 mètres de haut. L’entreprise lui assure une durée de vie de plus de 40 ans et une performance avérée. Le PDG de l’entreprise voit loin pour son petit joujou et estime que cette dernière pourra être teintée dans la masse et vêtir les couleurs d’une entreprise. Dans ce cas précis, il deviendra un « un vecteur de communication ».

Une commercialisation de l'éolienne axée sur l’exportation

La commercialisation d’Anemoos a déjà commencé au printemps dernier et l’entreprise vise essentiellement un marché export pour son nouveau joujou. Belgique, Allemagne, Afrique et Maghreb comptent notamment parmi les premiers pays qui vont bénéficier de l’éolienne à axe vertical. Une première éolienne a été installée en mai sur le toit d’un bâtiment d'Equeurville, dans la Manche et d’autres devraient très prochainement suivre.

À noter que les aérogénérateurs à axe vertical ont été conçus par Atmosphères Design, filiale du groupe monégasque Mécaplast, dans une usine située près d'Angoulême. Elles sont ensuite soumises à des tests dans un atelier mécanique situé à Limoux avant d’être rapatrié à Carros. Anemoos emploie actuellement 4 personnes pour l’élaboration de ses appareils et l’entreprise vise un chiffre d'affaires de 200 000 euros pour son premier exercice. Au train où vont les choses, ce qui est sûr, c’est que le nouveau concept plait tant aux investisseurs qu’aux utilisateurs des énergies renouvelables.


Source : Vos Économies d'Énergie.fr