L'UE a trouvé une solution avec la Chine pour l'exportation de panneaux photovoltaïques

Samedi dernier, l’Union européenne a conclu un accord amiable avec Pékin sur l’importation de panneaux photovoltaïques chinois. Pour rappel, ce différend qui opposait l'Union européenne à la Chine menaçait de se transformer en une vraie guerre commerciale.

Un accord a enfin été conclu entre l’UE et la Chine pour les panneaux photovoltaïques

Dans un communiqué, le commissaire européen chargé du commerce, Karel De Gucht, avait déclaré : « Nous avons trouvé une solution amiable dans l’affaire des panneaux photovoltaïques UE-Chine qui va conduire à un nouvel équilibre sur le marché à un niveau durable de prix ». Cet engagement vient à la suite de fortes négociations entre Bruxelles et Pékin concernant divers produits allant des composants chimiques en passant par les équipements de télécommunications, le vin et les tubes en acier. Il convient de rappeler que tout comme la Chine, l’Union européenne compte parmi les grandes puissances commerciales et leurs échanges ont avoisiné les 550 milliards de dollars, soit 415 milliards d’euros, durant l’année dernière. Si les deux parties sont à la fois concurrents et partenaires, il reste que la Chine a enregistré un plus grand taux d’exportations durant 2012.

Ainsi, samedi dernier, le gouvernement chinois a tenu à saluer l’accord conclu sur les panneaux photovoltaïques. Shen Danyang, porte-parole du ministère chinois du Commerce, a notamment déclaré que : « La conclusion positive et constructive de nos négociations démontre pleinement, de part et d’autre, une attitude pragmatique et flexible, et une sagesse dans le règlement de ces différends ».

Promouvoir les échanges et la coopération entre les deux parties, notamment en matière de développement durable

Shen Danyang a également ajouté que la Chine était prête à « promouvoir davantage les échanges et la coopération avec la partie européenne dans le domaine de l’industrie photovoltaïque (solaire)». Si l’Allemagne s’est longtemps opposée aux droits de douane antidumping, il a fini par changer de camp. En effet, Philipp Rösler, le ministre allemand de l’Économie vient de déclarer « C’est une bonne chose qu’il y ait maintenant une proposition en vue d’un compromis. Nous avons toujours souligné qu’une solution négociée était meilleure qu’un conflit, qui aurait été préjudiciable aux relations économiques. J’espère que cette dispute pourra maintenant vite se terminer à l'amiable ».

Karel de Gucht a également déclaré que les deux parties se sont entendues sur un prix minimum pour les panneaux photovoltaïques chinois importés. « Nous sommes convaincus que cet engagement de prix permettra de stabiliser le marché européen des panneaux photovoltaïques et d’éliminer le préjudice que les pratiques de dumping ont causé à l’industrie européenne », a-t-il ajouté. D’après le commissaire européen chargé du commerce, l’accord qui vient d’être établi devrait « établir un équilibre entre deux éléments clés : éliminer le dumping préjudiciable constaté et assurer en même temps un approvisionnement stable en panneaux solaires sur le marché de l’UE ».

Une nouvelle tarification pour l'exportation de panneaux solaires

Les exportateurs chinois devront désormais s’engager à respecter un « prix plancher » et à supprimer les « effets préjudiciables du dumping ». Même si les détails de l’accord attendent encore l’aval des États membres de l’UE, les rumeurs veulent que le prix minimum d’un panneau soit de 56 cents/watt. Cette tarification sera appliquée aux sept premiers gigawatts de panneaux solaires importés et ceux qui persisteront à dépasser ce quota se verront frappés d’une taxe antidumping de 47,6 %.

Le groupement d’entreprises européennes du secteur EU ProSun a déclaré que ces chiffres ne sont pas compréhensibles. Il estime que la limitation à sept gigawatts assurerait à Pékin une part garantie du marché vu que les panneaux photovoltaïques chinois sont proposés actuellement à 59 cents/watt.

La mise en place du droit de douane antidumping s'appliquera aux panneaux photovoltaïques

La Chine aurait exporté des panneaux photovoltaïques pour près de 35,8 milliards de dollars et importé des équipements solaires et d’autres matières premières d’un montant de 7,5 milliards de dollars en 2011.

En juin, Bruxelles décide d’imposer un droit de douane antidumping d’urgence de 11,8 % sur les importations de panneaux solaires chinois. À noter que ce pourcentage devrait passer à 47 % le 6 août prochain. Pour rappel, la prise de telles mesures est survenue à la suite de la suppression de milliers d’emplois dus aux pessimismes des fabricants de l’UE face aux ventes à faible coût de panneaux solaires chinois en Europe. En réponse à la mesure, la Chine avait proposé en juillet de plafonner ses exportations de composants solaires vers l’UE à dix gigawatts si elle pouvait réchapper aux droits de douane.


Source : Vos économies d'énergie.fr