L’Union-Européenne finance des installations à énergies renouvelables pour les pays en développement

Lors d’une conférence de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), la Commission européenne a annoncé vouloir débloquer 50 millions d’euros pour favoriser l’accès aux énergies renouvelables de quelques 500 millions de personnes dans le monde.

L’Union-Européenne souhaite développer les énergies renouvelables les pays en développement

Lundi 16 avril 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a déclaré vouloir mettre en place un dispositif permettant à 500 millions de personnes supplémentaires d’avoir accès à une énergie durable dans les pays en développement d’ici 2030. Cette promesse a été faite aux dirigeants de l’ONU et notamment au secrétaire générale des Nations-Unies Ban Ki-moon.

En Décembre 2012, l’ONU avait d’ailleurs décrété que l’année 2012 serait « l’année des énergies durables pour tous ». L’objectif de l’ONU est de doubler la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité d’ici 2030. L’ONU souhaite également favoriser l’efficacité énergétique.

Quels moyens l’Union-Européenne va employer pour atteindre ces objectifs ?

Pour ce faire, l’Union-Européenne souhaite apporter une aide de 50 millions d’euros aux pays en développement. Cette aide se ferait sous plusieurs formes : par exemple, la mise en place de « financements innovants » pour encourager la collaboration entre le public et le privé.

Les financements seraient apportés en partie par la Banque européenne d'investissement (BEI) mais pas seulement. L’Union-Européenne souhaite également s’appuyer sur des banques privées.

Ce projet anticipe le prochain sommet de la Terre des Nations-Unies qui se déroulera en juin 2012 au Brésil. Le Rio+20 vise à mettre en place un programme pour lutter contre le réchauffement climatique et encourager le développement durable.

Les associations se méfient de cette « aide verte » de l’Union-Européenne

Certaines associations de défense de l’environnement se méfient de cette aide de l’Union-Européenne. En effet, elles craignent que ces investissements reposent uniquement sur une spéculation économique et non pas sur la volonté de favoriser l’accès de tous aux énergies renouvelables, même dans les cas les moins rentables. Les associations insistent sur le fait que les populations locales doivent profiter en premier lieu de l’investissement européen.

Les avancées à réaliser en matière d’économies d’énergie et d’énergies renouvelables sont encore nombreuses

Sur la planète, 20 % de la population mondiale n’a pas accès à l’électricité et 40 % des familles chauffent leur habitation avec des foyers ouverts ou des fourneaux fonctionnant au charbon. C’est pourquoi l’ONU souhaite avancer dans le domaine de l’énergie.

En France, la précarité énergétique s’accroît en raison de la hausse des tarifs de l’énergie et de la vétusté des logements. C’est pourquoi il devient indispensable de réaliser des travaux d’économies d’énergie dans son logement.


Vous pouvez réaliser un bilan énergétique de votre logement en essayant notre simulation DPE.

Pour en savoir plus sur les énergies renouvelables, consultez nos pages sur les panneaux photovoltaïques, le chauffe-eau solaire ou encore sur l’éolienne domestique.

Source : Vos économies d’énergie .fr