La climatisation solaire permet d'utiliser les énergies renouvelables pour lutter contre la chaleur

Depuis quelques années, l’on recense une hausse du nombre d’installation de climatisation solaire. Longtemps mis de côté, ce système se pose actuellement comme le procédé permettant de réaliser le plus d'économies d'énergie et commence à faire de l’ombre aux climatisations classiques.

Les énergies renouvelables utilisées pour la climatisation

Le solaire thermique peut alimenter les machines à froid ou à absorption. Avec leurs circuits fermés, ils arrivent à produire de l’eau glacée qui peut ensuite être utilisée pour refroidir ou déshumidifier l’air cation de l'air. Si la climatisation classique produit de l’air en comprimant le fluide de manière mécanique, la climatisation solaire quant à elle, opte pour une compression thermique. Cette technologie représente 62 % de la puissance installée et est complétée avec une autre technologie moins connue certes, mais tout aussi efficace. La climatisation basée sur le système « ouvert » de la dessiccation permet de refroidir l'air directement. Pour ce faire, l’énergie solaire thermique captée par les capteurs installés sur le toit alimente un échangeur de chaleur qui refroidit l’air qui entre. Toutefois, cette technologie est encore peu utilisée et on le retrouve qu’en Allemagne ou en Espagne.

La climatisation grâce à l'énergie captée par des panneaux photovoltaïques

Si l’énergie solaire est plus connue en termes de chauffage, elle est également utilisée dans le domaine de la climatisation. Si le marché de la climatisation a été jusqu’ici dominé par les installations aux couts d’installation et de fonctionnement élevé présentant des rejets conséquents de gaz à effet de serre, il doit désormais compter avec l’arrivée de cette nouvelle solution qui est à la fois économique et respectueuse de l’environnement. Depuis quelques années, l’énergie solaire connait un essor fulgurant, notamment avec l’arrivée de plusieurs équipements dédiés au secteur thermique et aux panneaux photovoltaïques. Cette dernière utilise notamment l’énergie produite et la transforme en électricité pour alimenter un climatiseur classique.

Les avantages de la climatisation solaire

Ces nouvelles solutions présentent de nombreux avantages non négligeables. La première d’entre eux est la robustesse et la longévité. En effet, ce genre d’installation dure plus de 25 ans alors que les climatiseurs classiques n’affichent qu’une durée d’utilisation allant de 10 à 15 ans. Par ailleurs, la climatisation solaire consomme 20 fois moins d’électricité que les appareils traditionnels et leur production de gaz à effet de serre est tout aussi réduite.

Il convient également de noter que la climatisation solaire ne souffre pas de la chaleur. Il utilise d’ailleurs l’énergie de celui-ci pour alimenter le climatiseur. Plus le rayonnement est fort, plus elle fournit une grande quantité d'énergie. Enfin, la climatisation solaire pourra être associée avec les solutions de chauffage existantes, ce qui permettra l’installation de climatiseurs réversibles qui pourront fonctionner tout au long de l’année.

Là où le bât blesse, c’est son prix. En effet, ce genre d’installation se veut plus couteux par rapport aux climatiseurs classiques. La pose coûte assez cher et une plus grande surface est nécessaire pour l’installation des capteurs même si cela dépend généralement de la superficie à climatiser. Toutefois, le prix du climatiseur solaire devrait enregistrer une baisse d’ici 3 à 5 ans. En effet, le marché connait depuis quelques années un développement notable en Europe, ce qui devrait généraliser l’installation de ce genre d’appareil favorisant les économies d'énergie.


Source : Vos économies d'énergie.fr