La facture énergétique continue de peser sur la France

61.4 milliards d’euros, c’est le montant de la facture énergétique de la France en 2011. Au premier semestre 2012 elle présente un total de 34.9 milliards d’euros, un chiffre en hausse par rapport à une année 2011 déjà record. Comment expliquer cette facture qui ne cesse de s’alourdir ?

Les données semestrielles 2012, concernant les importations et exportations énergétiques, présentent des situations et des tendances contrastées selon les secteurs d’activité.


Les importations de pétrole en hausse

Après avoir atteint un record sur l’année 2011, la facture énergétique de ce premier semestre à progressé de 2.9 % pour atteindre les 34.2 milliards d’euros. Ce chiffre est quasiment équivalent au déficit commercial global de la France sur la même période.

La diminution des importations d’hydrocarbures naturels n’a pas été suffisamment importante pour compenser la hausse du coût du pétrole. De plus, pour pallier les travaux de maintenance entrepris sur trois raffineries françaises, les achats de produits pétroliers raffinés ont connu une progression de 16,4 %.

A noter que les températures froides de Février on fait naturellement bondir les importations d’électricité. Les exportations d’énergie se sont donc légèrement repliées.


Pharmaceutique, alimentaire et luxe: les exportations rebondissent

Après une net creux en 2011, les exportations pharmaceutiques présente une croissance de 11 %. La Belgique et l’Afrique sont les deux pays qui ont tiré les exportations vers le haut. La Belgique servant de plate-forme de redistribution vers l’Europe et les Etats-Unis. L’excédent commercial du secteur est alors doublé.

Les exportations de vaccins, en très forte croissance depuis une dizaine d’années (lutte contre le sida et les grippes), sont la cible des grands laboratoires pharmaceutiques. La France connait un dynamisme des échanges importants car les importations de produits pharmaceutiques sont aussi en progression

Les exportations des produits de luxe (parfums, cosmétique et maroquinerie) restent importante, on enregistre même un déplacement très important d’œuvre d’art . Concernant les produits alimentaires, les exportations ont connu une croissance de 4.4 %. L’Alcool (cognac, champagne) étant assez populaire en Chine, au Japon et aux Etats-Unis.


Les trois secteurs qui freinent l’essor des exportations

Les ventes agricoles seraient une des premières causes de l’essor des exportations en France. Ces ventes ont diminuées de 12.4 %. Sur ce premier semestre. L’année 2011 avait cependant fait une belle performance, portées par l’augmentation du prix et de la demande de céréales.

D’un autre coté, les importations sont reparties à la hausse, l'ensemble entraînant une réduction sensible de l'excédent agricole, à + 1,3 milliard d'euros, loin du niveau record atteint au précédent semestre (+ 2,3 milliards).

L’industrie est aussi un secteur qui freine les exportations. Concernant la métallurgie, même si les ventes vers la Chine augmentent (parties de réacteurs nucléaires), les exportations de produits métallurgiques et métalliques reculent. Même scénario pour le secteur automobile, qui connait un déclin de- 0.7 % des exportations de véhicules et de -3.4 % pour les équipements.


Vous souhaitez diminuer votre propre facture énergétique ?

Utilisez notre simulateur pour calculer les économies d'énergie de votre logement doté d'installations écologiques. C'est gratuit et sans engagement

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr