La traversée de l'Australie grâce aux énergies renouvelables

Le buzz du moment s’articule autour d’un petit coupé à 3 roues au design adorable dénommées Wind Explorer. Cette petite voiture écolo allemande fonctionne uniquement à l’électricité et se pose comme étant la voiture de la future. D’ailleurs, les ingénieurs de génie qui ont conçu ce petit bijou viennent de prouver qu’il est tout à fait possible de se déplacer proprement grâce aux énergies renouvelables.

Un concept révolutionnaire en termes d'économies d'énergie

L’on devra attendre un bon bout de temps avant que ce genre de prototype puisse suivre la norme. En effet, la vente de voitures électriques reste encore assez faible, et ce, à travers le monde. Cela permet à leurs homologues thermiques de rester en première place pendant encore de longues années même si le prix des carburants continue de grimper avec l’érosion des ressources pétrolières. Toutefois, la technologie afférant à ce genre de prototype ne cesse de progresser. En effet, les ingénieurs planchent sur l’élaboration d’un modèle parfait, qui répondrait à la fois aux exigences écologiques et qui respecterait l’environnement. Ces derniers souhaitent prouver au reste du monde que les rejets de gaz à effet de serre sur les routes ne doivent pas forcément augmenter malgré l’agrandissement constant des parcs automobiles.

Et si l’on ne peut espérer que l’installation de petits panneaux photovoltaïques sur les toits des véhicules grand public soit faite dans les années qui viennent, il reste que la performance du Wind Explorer, un modèle ultra léger conçu en fibres de carbone, est à saluer.

Performance et rapidité grâce aux énergies renouvelables

Le Wind Explorer arrive à parcourir entre deux cent quatre-vingts et trois cent soixante kilomètres chaque jour. Avec de petites batteries lithium-ion à recharger pendant la nuit par une éolienne télescopique ou via une prise électrique standard, le modèle a réussi à parcourir trois mille miles (environ quatre mille huit cent trente kilomètres) à travers l’Australie en n’utilisant que quinze dollars (environ onze euros et cinquante centimes) d’électricité, et ce, pendant 18jours.

Il convient de rappeler que le prototype a été élaboré par l’entreprise New Jersey Evonik Industries et selon M. Bunting, scientifique ayant collaboré au projet, le modèle a été réalisé avec des « matières chimiques spéciales entrant dans la composition des pneus en caoutchouc et leur permettant de rouler avec moins d’énergie tout en ayant le plus de traction et de durabilité ». Par ailleurs, le Wind Explorer est doté d’un autre moyen de traction constituée d’une voile, qui avec un vent favorable, peut arriver à tracter les 200 kg de la voiture (batteries, moteur et éolienne comprise).

Résolument avant-gardiste, ce prototype dispose de trois sources d’alimentation « propres », ce qui lui permet de parcourir de longues distances en un temps assez court, et ce, sans consommer beaucoup de carburant. En effet, si on suppose qu’un lave-linge qui offre une capacité de 5 kg de linge peut consommer jusqu’à 4 kWh pour un cycle complet (environ 1 € d’électricité), le Wind Explorer quant à lui, peut parcourir plus de 200 km pour le même prix.

Le Wind Explorer est une vraie prouesse technologique qui prouve que les technologies vertes sont à la fois pertinentes, fiables et efficaces et que leur utilisation dans le paysage automobile est à appuyer. C'est une vraie prouesse au niveau des économies d'énergie qui se base sur l'utilisation des énergies renouvelables


Source : Vos économies d'énergie.fr