La Tunisie sera-t-elle le plus grand exportateur d'énergie solaire au monde?

Mme. Noura Laroussi Ben Lazreg, directrice générale de l’ANME, Agence Nationale de la Maîtrise de l'Energie, et M. Khaled Kaddour, directeur général de l’Energie laissent toujours planer le doute sur le retard que prend le projet TuNur qui consiste à créer une des plus grandes centrales photovoltaïques au monde. La raison est que le gouvernement met un long moment à accorder la licence au projet.


TuNur : un projet gigantesque

TuNur est un grand projet intégré d’exportation d’énergie solaire de 2 GW par le biais de panneaux photovoltaïques. Il a pour objectif de relier le désert ensoleillé de Rgime Maatoug, au gouvernorat de Kebelli ainsi qu’aux marchés électriques européens.

Le projet a été réalisé par une entreprise en joint-venture Sud-Nord, TuNur Ltd. Ce dernier, pour la mise en place du projet a été secondé par Nur Energie Ltd., qui est une société britannique spécialisée dans l’énergie solaire et un groupe d’entrepreneurs tunisiens dirigé par Top Oilfield Services Group et Glory Clean Energy.


Un projet de développement durable

Le projet TuNur a été approuvé le 24 janvier de cette année par la fondation DESERTEC. Cette fondation a notamment évalué le travail de développement de TuNur et a assuré que ce dernier respecte à la lettre tous les principes établis pour ce genre de projet. M. Till Stenzel, Chef exécutif du projet de TuNur a d’ailleurs déclaré à que les 600 km de câbles sous marins, reliant la Tunisie et l’Italie, permettront de fournir de l’électricité photovoltaïque à l’Europe à grande échelle, soit environ 700.000 foyers européens d’Italie, d’Allemagne, de Suisse, de France et d’Angleterre, à des prix compétitifs.

En outre, il a aussi ajouté que le projet a été lancé en 2009 et a requit un investissement de plus de 10 milliard d’euros, soit 20 milliards de dinars. Cet argent sera ensuite ingéré dans l’économie nationale et créera plus de 1 500 emplois sur le site de construction à partir de 2014. A noter que 500 emplois sont liés à l’exploitation de l’unité, et environ 20 000 emplois dans les fabricants d’équipements, la chaîne d’approvisionnement -fournisseurs du projet et les sous-traitants au site. A cela s’ajoute la propriété intellectuelle de la Tunisie, la création de savoir-faire ainsi que les économies d'énergie à la clé. Par ailleurs, le projet TuNur prévoit la création de partenariats avec des universités et des instituts de recherches tunisiennes.


L'obtention de la licence se fait attendre

Jusqu’à présent, le projet est en "stand by" puisque les initiateurs attendent toujours l’accord de l’Etat pour débuter la phase d’ingénierie normalement prévue entre 2012 et 2014 ainsi que la construction entre 2014 et 2020. L’année 2016 verra le démarrage des exportations d’électricité si les initiateurs de TuNur obtiennent la licence dans les dates prévues. Les responsables du projet ont notamment déclaré : « On se trouve ici confronté à une volonté d’investissement et à une volonté de blocage. ».

Les raisons du blocage sont l’absence d’un cadre juridique pour ce genre de projet, l’accord du ministère de l’Energie, l’accord du ministère de la Défense, la mise en place d’une commission pour l’évaluation du projet ainsi que la consultation avec les européens pour vérifier la faisabilité de ce projet.

Une fois que TuNur ait obtenu la licence tant attendue, il sera le deuxième grand projet international d’énergie solaire après les Etats Unies qui ont une capacité de 40 GW.


Vous souhaitez réduire considérablement votre facture d'électricité grâce à l'énergie solaire?

Calculez gratuitement vos économies d'énergie liées à l'acquisition de panneaux photovoltaïques.

Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr