Les Français sont de plus en plus favorables aux énergies renouvelables

L’ADEME a mené une enquête entre 2010 et 2011 pour comprendre ce que pensaient les Français des questions environnementales. Les Français sont de plus en plus sensibilisés au développement durable et aux énergies renouvelables.

La pollution environnementale et le risque nucléaire sont des sujets qui préoccupent

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) a publié le 2 Février 2012 le 31e numéro de « Stratégie & études » qui fait un bilan de l’avis des Français sur les enjeux environnementaux entre 2010 et 2011.

En concordance avec la crise économique que connaît la France, le chômage est la première préoccupation des Français. En seconde position, arrive la pollution qui fait partie des enjeux environnementaux. Les Français sont donc sensibles aux questions environnementales.

Parmi les risques environnementaux les plus préoccupants, le risque nucléaire vient en première position. Cela peut s’expliquer par l’accident nucléaire de Fukushima en mars 2011, qui a marqué l’opinion publique. La question nucléaire est d’ailleurs prépondérante dans la campagne présidentielle de 2012. En seconde position, les Français s’inquiètent de la pollution de l’eau puis à celle de l’air, et finalement du réchauffement climatique en quatrième position.

Les gestes écologiques dans les foyers peuvent encore s’améliorer

Selon l’ADEME, 78 % des personnes interrogées pensent qu’elles peuvent mieux faire pour assurer la protection de l’environnement. En particulier, ce sont les personnes qui se déplacent régulièrement en voiture ou qui ont un chauffage électrique qui en sont convaincues.

Pour les personnes interrogées, une consommation durable signifie la lutte contre le gaspillage et une consommation des produits locaux, pour limiter les émissions de CO2 et développer une économie solidaire face à la crise économique.

Les énergies renouvelables remportent un grand succès dans leur principe

De plus en plus de français acceptent les énergies renouvelables et sont convaincues de leur impact environnemental positif, notamment pour l’énergie solaire et l’énergie éolienne. L’énergie solaire utilisée par le chauffe-eau solaire ou les panneaux photovoltaïques est considérée comme une énergie d’avenir par 50 % des sondés et comme l‘énergie la moins chère à produire par 30 % des sondés.

L’énergie nucléaire et le pétrole sont les derniers de la liste dans ces catégories avec moins de 10 % d’opinion favorable. Par contre, le nucléaire est jugé comme le plus performant par 35 % des sondés. L’éolienne est moins critiquée pour son aspect esthétique.

La rénovation verte et les économies d’énergie en progression

Selon l’étude de l’ADEME, 13 % des ménages souhaitent investir dans des équipements d’énergie renouvelable. Les plus convoités sont notamment les panneaux photovoltaïques, le chauffe-eau solaire, l’installation géothermique ou encore la chaudière au bois.

Enfin, 46 % du panel interrogé juge ses factures énergétiques trop élevées, notamment à cause de la hausse des tarifs de l’énergie. Ainsi, 3 personnes sur 10 déclarent faire des travaux pour réduire sa factures de fioul, de gaz ou d’électricité et faire des économies d’énergie (graphique ci-dessus).


Si vous souhaitez réduire vos factures énergétiques, faites une simulation DPE pour savoir quels sont les travaux les plus efficaces pour votre foyer.

Source : Vos économies d’énergie. Fr ; Graphique : enquête « Maîtrise de l’énergie » - Sofres 2011 pour l’ADEME