Les innovations technologiques aux services des panneaux photovoltaïques

De nombreux outils sont mis à la disposition de l’énergie solaire afin d’en améliorer ses performances, mais aussi ses rendements. Entre l’apparition de la thermographie aérienne, du robot nettoyeur, des centres de contrôle et des interfaces dédiées en lignes, l’on peut s’attendre que le secteur des panneaux photovoltaïques soit boosté.

Une meilleure prise en charge des panneaux photovoltaïques

Une installation solaire ne peut pas être laissée sans surveillance. La saleté et la formation de « hot spots », ces petits défauts aperçus sur les toitures participent à la baisse du rendement des installations. C’est pour pallier le problème qu’EDF ENR (Énergies nouvelles réparties), filiale d’EDF, vient d’enrichir son offre de services de maintenance des panneaux photovoltaïques.

Le centre de contrôle d'EDF ENR, situé à Limonest (69), prend actuellement en charge plus de 550 centrale de 55 MWc. 4 superviseurs sont affectés à la surveillance de la production d’énergie des centrales en direct et ce, 7 j/7 depuis un grand écran de 10 m. Ils collaborent également avec les 14 techniciens en charge de la maintenance dans chaque région et ont pour rôle de traiter les alarmes en temps réel, d’intervenir à distance lorsque cela est nécessaire ou encore de lancer une intervention sur site. Les clients pourront ensuite suivre la production d'énergie solaire depuis le site Soleilenligne.com, une nouvelle interface EDF ENR facile à utiliser qui permet un contrôle optimisé des centrales et de leur fonctionnement. À noter que cette interface est également disponible sur mobile et propose aux clients d’accéder à un tableau de bord qui contient les informations d'ensoleillement et les prévisions de rendement initiales, mais aussi la courbe de production par onduleurs.

Les panneaux photovoltaïques surveillés par la thermographie aérienne par drone

Tous les 3 à 5 ans, EDF ENR effectue un nettoyage des modules avec le robot nettoyeur. Ce petit gadget révolutionnaire permet notamment de gagner un temps précieux, car il lave les 400 m de panneaux photovoltaïques avec une eau déminéralisée en seulement une heure. Le robot est télécommandé et a été créé afin de s’adapter aux grandes surfaces et aux toitures dont l’accès est assez difficile. En plus de faire gagner du temps, il évite la mise en danger des personnes chargées de nettoyer lesdits panneaux. Antoine Monville, directeur du marché des professionnels et collectivités locales d’EDF ENR, a notamment ajouté que sur des sites emplis de saletés diverses comme des poussières, la pluie peut aider à faire un nettoyage sommaire, mais cela n’arrivera pas à tout enlever. Les crasses qui restent doivent généralement être faites par des professionnels. Avec l’arrivée du robot nettoyeur, il n’est plus besoin de faire monter les personnes sur les toits, car il permet un gain de temps de 2 % à 10 % si les panneaux photovoltaïques sont très sales.

La caméra thermique est la seule qui peut arriver à détecter certaines anomalies d’une centrale solaire. Généralement invisibles à l’œil nu, ces défauts doivent être traités pour ne pas toucher à la performance de l’installation. Un drone équipé de ce matériel high-tech vient alors survoler l’ensemble de l’installation avec minutie tout en mesurant la température des panneaux photovoltaïques et en repérant les éventuels points chauds. Les images obtenues par la caméra thermique sont ensuite remises à EDF ENR qui va les exploiter et enclencher par la suite des opérations de maintenances rapides et ciblées pour gommer les défauts repérés.


Source : Vos économies d'énergie.fr