Les travaux d’isolation thermique ont le vent en poupe en France

De plus en plus de ménages optent pour une isolation thermique et acoustique

Avec l’augmentation des prix de l’immobilier, les ménages français optent de préférence pour des travaux de rénovation. En pôle position, on retrouve les travaux d’isolation thermique et acoustique. Au contraire, les petits travaux de décoration et les installations de piscine sont en baisse. De même, l’installation d’équipements à énergie solaire comme les panneaux photovoltaïques diminuent fortement. C’est donc l’isolation thermique qui est privilégiée.

Pourtant, les aides de l’Etat pour l’isolation thermique ont diminué

L’Etat avait mis en œuvre plusieurs aides aux financements dans le cadre du Grenelle de l’Environnement afin de favoriser les économies d’énergie. Pourtant, de 2010 à 2011, ces aides avaient été revues à la baisse : le crédit d'impôt développement durable pour l’isolation thermique était passé de 25 à 22% et celui des fenêtres de 15 à 13%.

Les travaux d’isolation thermique privilégiés sont les travaux d’isolation des fenêtres.

Les ménages favorisent principalement l’isolation des fenêtres. Par exemple, ils préfèrent investir dans une fenêtre double vitrage. Loin dernière, on retrouve l’isolation des murs et des combles. Pourtant, ces travaux sont tout aussi importants, voir même plus importants puisque l’isolation des murs, de la toiture et des combles représentent ensemble plus de la moitié des déperditions thermiques d’un bâtiment.

Cela est dû au fait que l’isolation des fenêtres est financièrement plus abordable que l’isolation des murs ou des combles. Les Français privilégient tout de même des travaux qui restent pertinents et utiles pour faire des < a href="/"économies d'énergie.

L’ADEME confirme cette tendance pour l’isolation thermique

Selon le baromètre 2011 de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les Français sont plus soucieux de l’efficacité énergétique de leur foyer en 2010. En effet, alors que seulement 12% des français avaient effectué des travaux de maîtrise énergétique en 2009, en 2010 ils sont 14% de la population. En 2010, un tiers des ménages a entamé des travaux d’isolation afin d’accroître le confort de son foyer, un autre tiers a réalisé des travaux d’isolation afin de réduire ses factures énergétiques.

L’ADEME constate également que 69% des travaux à économies d’énergie a été menés à bien par des professionnels. Il s’agit d’un chiffre en forte augmentation. Cela est dû aux conditions d’éligibilité pour bénéficier du crédit d’impôt ou de l’éco-ptz. En effet, 84% des ménages ayant effectué des travaux à économies d’énergie ont bénéficié du crédit d’impôt développement durable.

Source : voseconomiesdenergie.fr