ONU : les énergies renouvelables sont mises au premier plan

C’est lors de la réunion ministérielle spéciale du Conseil économique et social (ECOSOC), que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé l’arrivée d’une nouvelle direction pour l’initiative Energie renouvelable pour tous. Le but étant de renforcer l’engagement de l’ONU à réaliser un accès universel à l’énergie verte.

De plus, Didier Burkhalter a promis de faire de grands efforts en ce qui concerne les énergies renouvelables. C’est lors d’une réunion sur le développement durable, dans le cadre de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, que le ministre des affaires étrangères a certifié qu’il allait accorder une importance particulière aux mesures d’économie d’énergie.


L’accès universel à l’énergie renouvelable

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a annoncé lundi dans un discours, lors d’une réunion de haut niveau sur le développement durable, les objectifs de la nouvelle initiative pour l’ONU. Le but principal étant de donner un accès universel à l'énergie renouvelable, et de multiplier par deux l'efficacité énergétique mondiale ainsi que la proportion de l'énergie renouvelable dans le mélange énergétique global.

"L'accès universel à l'énergie renouvelable pour tous pourrait être l'opportunité majeure du XXIe siècle ", a déclaré M. Ban. L’ONU se doit être en mesure de répondre aux préoccupations immédiates ainsi qu’aux vastes défis du développement durable, c'est-à-dire « nous attaquer tant à la pauvreté, au taux de chômage élevé et à l'insécurité alimentaire, qu'à la perte de biodiversité et au changement climatique » a t’il ajouté.

C’est donc lors de ce rassemblement que M. Kandeh Yumkella a été nommé directeur général de l’Organisation des Nations Unies. Il prendra donc la direction de cette initiative importante en collaboration avec le président de la Banque Mondial. "Le développement durable est une priorité pour les Nations Unies et la Banque mondiale et je salue notre proche collaboration. Des partenariats entre plusieurs parties prenantes comme celui-ci indiquent la voie à suivre pour surmonter les défis du monde ", a affirmé M. Ban.


Des mesures d’économies d’énergie mis en place

Didier Burkhalter ministre des affaires étrangères va accorder dès à présent une importance particulière aux mesures d’ < a href="/"économies d'énergie. Lors de son discours devant l’ONU il a attiré l’attention sur le Fonds vert pour le climat, créé lors de la conférence de Cancun, au Mexique, en 2010.

La Suisse est candidate pour accueillir le secrétariat du Fonds à Genève. Des experts et des moyens importants ont été mis en place par la Suisse pour que le pays double ses efforts pour soutenir l’initiative de l’énergie durable pour tous. De plus, la plateforme pour l’industrie verte qui a été lancée lors de la conférence Rio+20 est, pour Burkhalter, un élément important qui stimule l’économie sans nuire à l’environnement.

Le chef de l'ONU a mis l'accent sur cinq défis auxquels l'ECOSOC devrait s'attaquer : la crise de l'emploi, la sécurité alimentaire, la création d'une croissance verte inclusive, la lutte contre les mesures commerciales protectionnistes, et enfin le respect par les pays donateurs de leurs engagements vis-à-vis des pays en voie de développement.


Source: vos économies d'énergie.fr