Panneaux photovoltaïques : La chine au secours de son industrie

Le secteur photovoltaïque chinois est actuellement en pleine crise suite à une surcapacité de production et un conflit commercial avec l’Union européenne. L’État chinois tente de redresser la situation pour sauver le secteur.

La Chine, le plus grand producteur mondial d’équipements solaires traverse actuellement une période de crise. Le pays souffre d’une surcapacité de production à laquelle s’ajoute le recul de la demande sur le marché mondial et l’ouverture d’une enquête antisubventions par Bruxelles.


Panneaux photovoltaïques : Situation difficile pour Suntech

Récemment, Suntech, le leader mondial des panneaux photovoltaïques, s’est lancée dans un projet ambitieux par l’installation de panneaux solaires sur le mur de son siège. Ce fabricant a également envisagé des plans d’expansion. Cependant, depuis la crise, elle a été contrainte de suspendre ses activités à Wuxi, dans la province du Jiangsu, au nord de Shanghai. En septembre, 1.500 ouvriers ont été mis à l’arrêt. Dans les autres usines, la capacité de production a été réduite jusqu’à 85%.

Le fer de lance de ce fabricant chinois a été le faible coût de la main-d'œuvre et une chaîne d’approvisionnement très efficace. À sa création en 2001, son tarif était de 6 dollars du watt, maintenant, Suntech vend à un prix sous 1,5 dollar par watt. En réduisant le prix, elle a conservé la qualité de ses produits. Le groupe prétend à une efficacité de conversion de 19,2% sur ses meilleurs panneaux photovoltaïques, contre 14% au démarrage.

Pour pouvoir tourner, les industries photovoltaïques requièrent des capitaux considérables, ce par la nécessité de machines de précision. Afin de restructurer sa dette, dont 541 millions de dollars (423 millions d’euros) d’obligations exigibles en mars 2013, pour une capitalisation boursière qui a aujourd’hui chuté à 159 millions, en octobre, Suntech a fait appel à la banque UBS.


Panneaux photovoltaïques : Baisse de la demande sur le marché international

La crise de la zone euro est un autre facteur qui a causé le ralentissement de la demande vers l’Europe. Vient s’ajouter à cette crise, le différend commercial opposant la Chine à Bruxelles. Ce dernier a été un coup dur pour le secteur photovoltaïque chinois. En effet, il a créé un problème de taille pour le secteur des produits photovoltaïques chinois sur le marché international. À part l’Europe qui a mené une enquête anti dumping contre les fabricants de panneaux photovoltaïques chinois, les Américains ont déjà publié le résultat de leurs enquêtes.


Le plan de relance de l’État chinois

Afin de venir en aide au secteur, l’État chinois a lancé un plan de relance. En septembre, l’administration de l’énergie a exigé des provinces et régions autonomes du pays l’installation de 500 mégawatts de panneaux photovoltaïques par an.

Ce projet qui devrait bientôt commencer coûtera 6 milliards de yuan par an à l’État selon Wang Sicheng, un spécialiste de l’Institut de recherche sur l’énergie rattaché à la Commission nationale pour le développement et la réforme. Pour l’heure, l’agence gouvernementale qui devrait supporter cette charge ainsi que sa durée n’a pas encore été définie.

Source: vos économies d'énergie.fr