Premier parc solaire photovoltaïque en Afrique du Sud

Inauguration du parc solaire photovoltaïque sud africain

Cette semaine à Johannesburg, le premier parc solaire d’Afrique du sud a été inauguré. C’est un projet qui a coûté 1,2 million d’euros et qui a permis une création d’emplois locaux. C’est une entreprise française qui a été porteuse du projet : l’entreprise Coruscant créée en 2007. Au vu du marché photovoltaïque français, les entreprises du panneau photovoltaïque essayent de s’investir dans des projets étrangers, en attendant que la crise passe.

Parc solaire sud africain : une collaboration internationale

L’entreprise a collaboré avec une entreprise locale, Guma group, spécialisée dans l’énergie et l’aviation. Ils se sont occupés plus particulièrement de la construction des structures portantes. Coruscant a apporté son savoir faire en matière de panneaux photovoltaïques. Enfin, c’est Tenesol qui s’est occupé de la production des cellules photovoltaïques.

Une ombrière solaire de 400 kW crête

Il s’agit d’un parc solaire installé au dessus du parking couvert de Eksom, le fournisseur d’énergie sud africain. La capacité de production électrique de l’ombrière photovoltaïque est de 400 kilowatts crête. Elle recouvre une surface de 2 600 mètres carrés, soit 180 places de parking. Elle devrait répondre à 5% des besoins d’énergie d’Eksom avec ses 675 mégawatheures annuels.

D’autres projets d’installation de panneaux solaires photovoltaïques devraient être mis en place par la suite.

Centrale solaire : faire des économies d’énergie fossile

L’énergie dominante en Afrique du Sud est le charbon. Pourtant, le charbon est une énergie fossile qu’il est important de conserver. Sa production a demandé des milliers d’années et l’Homme est en train de l’épuiser en quelques décennies. D’autant plus que l’Afrique du Sud a un fort potentiel en termes d’énergie solaire. Son taux d’ensoleillement est très élevé et permettrait une production d’électricité importante.

L’Afrique du Sud et les enjeux environnementaux

C’est justement en Afrique du Sud qu’a lieu la Conférence cadre de l’ONU sur le changement climatique. La conférence a été ouverte hier. De grands enjeux vont être joués : si les pays ne trouvent pas d’accord, le réchauffement climatique dépassera les 2°C initialement prévus d’ici 2020.

Qu’en est-il du marché de l’énergie solaire dans le reste du monde ?

Les marchés solaires Américain et Chinois au beau fixe. En 2011, le parc photovoltaïque chinois devrait d’ailleurs prendre le pas sur le parc photovoltaïque américain. D’ici 2015, la Chine veut atteindre une capacité de production de 15 gigawatts grâce aux panneaux solaires. En 2011, les installations asiatiques devraient atteindre les 4,8 gigawatts. Les États-Unis, quant à eux, ont augmenté leur parc solaire en 2011, avec des installations équivalant à 2,4 gigawatts.

En Europe, le marché du panneau photovoltaïque connait quelques difficultés, en France notamment. En 2011, l’installation de nouveaux panneaux solaires devrait diminuer de 27%.

Source : voseconomiesdenergie.fr