Un centre pour l'efficacité énergétique et le développement durable inauguré par le secrétaire général de l'ONU

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a déclaré lors d’une récente interview que le développement durable ne pourra se faire que lorsque le monde sera prêt à réguler sa production et sa consommation d’énergie. Il a également mis en exergue d’autres sujets cruciaux comme le financement de la lutte contre les changements climatiques qui ne sera possible qu’avec la hausse des investissements, de nouveaux partenariats publics-privé et un élargissement des marchés du développement durable.

Promouvoir l'efficacité énergétique

Lors de l'inauguration du Centre Énergie durable pour tous à Copenhague, au Danemark, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a déclaré que pour réussir à créer de nouvelles opportunités d’investissement dans les pays développés et les pays en voie de développement, il faudra promouvoir l’efficacité énergétique. Le centre Énergie durable pour tous sera situé dans le bâtiment de l'ONU « le plus économe au monde sur le plan énergétique » et aura pour objectif d’élargir l’accès aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique à l’horizon 2030. Fruits des efforts déployés par les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les banques de développement, le centre se penche sur la recherche de nouvelles solutions durables qui permettraient d’universaliser l'énergie propre dans le but de promouvoir le développement durable et réduire de manière conséquente les émissions de gaz à effet de serre.

Soutenu par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), le centre Énergie durable pour tous s’inscrit dans l’effort du gouvernement et des principaux acteurs de doubler le taux global d'efficacité énergétique au cours des 17 prochaines années.

Le Centre pour les énergies renouvelables pour tous

Le Centre pour les énergies renouvelables pour tous a été créé à l'initiative du Secrétaire général en septembre 2011. Il a pour objectif principal de réaliser trois objectifs interdépendants d’ici 2030 à savoir l’élargissement à l’accès universel à des services énergétiques modernes, le doublement de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial ainsi que le doublement de l'efficacité énergétique. Lors de sa visite en Danemark pour l’inauguration du centre, le secrétaire général de l’ONU a également déclaré que les avantages de l’efficacité ne concernent pas seulement la population mondiale puisqu’elle est tout aussi bénéfique pour la planète.

Invité à une réunion sur le financement climatique par le gouvernement danois, Ban Ki-moon a déclaré devant un auditoire composé en partie de chefs d'entreprises que le financement climatique est un sujet qu’il ne faut pas prendre à la légère et ne devra pas être limitée par des contraintes budgétaires de court terme ou des considérations relatives aux profits. Il a poursuivi en déclarant que l’investissement privé est un atout considérable qui permettrait de répondre à la demande d'énergie dans le monde en développement qui ne cesse d’être en hausse. Pour en profiter, il a déclaré que la collaboration avec des investisseurs institutionnels gérant plus de 70 milliards de dollars d’actifs parait judicieuse. Il estime en effet que ces investisseurs ont le pouvoir de changer la donne dans l’objectif d’améliorer l’économie mondiale.

Le plus haut responsable de l'ONU a terminé sa visite au Danemark avec une entrevue à Copenhague avec les dirigeants de fonds de pension et de compagnies d'assurance, entrevues. À l’issue de la rencontre, ces derniers se seraient montrés disposés à s’engager entièrement pour le développement durable auprès de la communauté internationale, et des Nations Unies.


Source : Vos économies d'énergie.fr