Une éolienne a perdu une pale en Eure-et-Loir

Le fort vent de la semaine dernière a entrainé la chute de la pale d’une éolienne dans le parc éolien du Chemin d'Ablis, dans l'Eure-et-Loir. Jusqu’à présent aucun dégâts n’a pu être constaté ni sur la machine ni ailleurs.


Une chute inexplicable

Dans le parc éolien du Chemin d'Ablis dans l'Eure-et-Loir, une éolienne de 2 MW s’est vue arracher une pale à la suite de vents forts. Le parc éolien du Chemin d'Ablis a été implanté en 2008 et est réparti sur 8 communes, notamment sur la commune de Fresnay l'Évêque. À noter que c’est EDF Énergies Nouvelles qui prend en charge de gérer l’ensemble du parc. La pale, qui s’est détaché de l’éolienne n’est pas allé bien loin puisqu’elle est restée dans le périmètre de fonctionnement de la machine. EDF Énergies Nouvelles a insisté sur le fait que ce genre d’incident arrive très rarement et que la chute de la pale relève d’un vrai casse-tête.

La pale qui s’est décrochée de l’éolienne mesure environ 45 mètres. De graves dégâts et divers accidents auraient pu être occasionnés tant sur la machine que sur les alentours, car le vent au moment de l’incident était assez fort. Toutefois, l’éolienne était à l’arrêt lors du décrochage, donc, dans une position de totale sécurité comme il se doit de l’être dans ce genre de situation.


Des vérifications des éoliennes en cours.

Primes énergie

Selon les concernés, ce genre d’éolienne est conçu pour résister aux vents et autres intempéries. Ce qui implique que le décrochage de la pale reste encore inexplicable jusqu’à maintenant. L’éolienne a été fabriquée par l’une des firmes les plus connues dans le secteur des énergies renouvelables, Repower. La firme, depuis sa création, ne s’est jamais retrouvée au-devant d’incident pareil et trouve le fameux décrochage bizarre.

Afin de savoir ce qui s’est vraiment passé, une expertise technique de l’éolienne concernée est en train d’être effectuée. Les 25 autres machines du parc, situées le long de l'autoroute, A10 sur 17 kilomètres ont été soumises à une vérification, toutefois, elles continuent à fonctionner. EDF Énergies Nouvelles reprend les mots de Repower en confirmant que l’incident n’aurait dû jamais avoir eu lieu.


Repower et EDF font face aux polémiques

EDF Énergies Nouvelles se trouve toutefois criblé de questions quant à la vraie raison de ce décrochage. Il convient de rappeler que l’entreprise a mis plus de 4 jours avant de faire savoir qu'une éolienne a perdu une pale. Les associations de défense se sont permis de faire circuler l’information avant que l’entreprise ne le confirme.

A l’inverse de l’affirmation rapportée par EDF, ce genre d’incident est assez fréquent, comme pour le feu des nacelles. Mais le faire savoir conduirait à de nombreuses vérifications. Il faut savoir que si un accident de ce genre survient fréquemment alors les éoliennes devraient subir une législation normale en matière de sécurité. Cette loi implique que l’éolienne doit être placée à une distance minimale de 1 500 mètres des habitations, des lieux de circulation et autres endroits susceptibles d’être fréquentés par le public. Le parc ne suit pas vraiment toutes les mesures de sécurité puisqu’il se situe à proximité des routes et à moindre distance des habitations. Ce qui implique que si un feu se propage ou encore si l’incident avait été plus grave alors les risques d’accidents auraient été d’autant plus grands.


La loi du plus influent

Avec un ministère de l'Environnement sous l’influence des divers promoteurs, il parait normal que les textes législatifs et réglementaires leur soient si profitables. Par ailleurs, les taxes et les tarifs majorés de l'électricité et des défiscalisations ne sont faits que pour faire jolis et pour se faire de l’argent sur le dos des gens. EDF Énergies Nouvelles est maintenant la cible des polémiques et cette histoire de décrochage de pale n’est pas sur le point de se clore.


Source: vos économies d'énergie.fr

Primes énergie