Une station d'épuration récompensée pour utiliser les eaux usées et faire des économies d'énergie

À partir du printemps 2014, la station d’épuration des eaux usées Saône Beaujolais à Belleville, dans le Rhône, va se lancer dans les énergies renouvelables en produisant de l'énergie qui servira à réchauffer l’eau chaude sanitaire du plancher de la Villa Durabo. À noter que ce grand complexe de 9.000 m2 rassemble des logements et des locaux d’activités. D’ailleurs, ce projet vient récemment d’être récompensé par la Marianne d'Or pour son aspect facilement duplicable et les économies d'énergie réalisées.

Un projet de grande envergure pour les énergies renouvelables

À Belleville dans le Rhône, le projet « Réseau de chaleur » a été mis en place afin de récupérer la chaleur des effluents traités dans la station d’épuration CITEAU pour produire de l’eau chaude sanitaire qui servira à alimenter les 9 000 m2 de bâtiments du projet immobilier « Villa Durabo » et d’autres sites sur la commune. Pour réussir à chauffer l’ensemble du complexe, des dispositifs d’émetteurs à basse température de type « plancher chauffant » ont été installés pour le chauffage, ce qui devrait assurer un bon niveau de confort pour les occupants.

Le système installé se compose de trois principaux éléments à savoir un échangeur de chaleur qui va être placé en dérivation du réseau d’eau afin qu’il puisse récupérer la chaleur évacuée ; un circuit primaire qui permet de relier l’échangeur à la pompe à chaleur ainsi qu’une pompe à chaleur qui peut fonctionner de manière réversible ou en mode de production de chaleur. Il convient de noter que la puissance requise pour alimenter la « Villa Durabo » en eau chaude et en énergies renouvelables est de 480 kW. Le projet « Réseau de chaleur » propose un taux de couverture de 80 %, ce qui devrait aider à réduire le bilan carbone du bâtiment par trois. Les 20 % d’énergie qui reste seront assurés par une installation d’appoint au gaz.

Un amortissement sur 7 à 10 ans grâce à de forte économies d'énergie

La réalisation de ce projet a requis un investissement de près de 500 000 euros, ce qui vaut nettement plus cher qu’un investissement dans un système classique. Toutefois, cet investissement de taille sera soutenu par des aides financières de différents partenaires institutionnels telles que l’ADEME, le Département du Rhône, la région Rhône-Alpes ou encore l’Agence de l’eau. Ainsi, la station d’épuration CITEAU prévoit un amortissement sur sept à dix ans grâce aux économies d'énergie réalisées. Ceci sera notamment possible avec la commercialisation directe des énergies renouvelables produites à tous les occupants du complexe immobilier.

Pour rappel, la station d’épuration CITEAU est gérée par le Syndicat de traitement des eaux usées Saône Beaujolais à Belleville et a été inaugurée en mai 2011. Elle se pose ainsi comme la première station d’épuration en France qui produit et vend des énergies renouvelables issue de sa propre production. La station présente un bâtiment qui peut se passer d’un système de climatisation, de puits de lumière de grandes baies vitrées qui limite le recours à l’éclairage intérieur et d’un verger. À noter qu’une partie des eaux épurées est soumise à un traitement par ultra-violet avant d’être utilisée pour le nettoyage du bâtiment et pour l’arrosage des espaces verts.

Une Marianne d’Or comme récompense de ce projet très développement durable

Le 4 juin dernier, le projet de valorisation des énergies renouvelables des effluents de la station d’épuration CITEAU s’est vu attribuer la Marianne d’Or 2013 de la Démocratie locale 2013 pour son aspect facilement duplicable. Remise à Frédéric Pronchéry, président, le mercredi 12 juin dernier par le Conseil Constitutionnel, cette récompense est bien méritée vu la place que prend le projet dans le paysage français et les économies d'énergie qui vont être permises par la mise en place de ce type d'installation. Cette innovation qui s'inscrit directement dans la logique de développement durable mérite pleinement ce prix.


Source : Vos économies d'énergie.fr