Améliorer son isolation grâce au béton cellulaire

Le béton cellulaire a réussi à s’imposer en quelques années comme étant un matériau de construction efficace pour les petits collectifs et les habitats individuels. Aujourd’hui, il se veut plus performant et propose un niveau d’isolation plus élevée.

Les caractéristiques d'une meilleure isolation

Les matériaux dédiés à la construction se multiplient. En cause, l’intérêt pour les travaux d’économies d’énergie. Ainsi les produits proposés actuellement sur le marché affichent des améliorations honorables à l’instar du béton cellulaire. Il rentre progressivement en considération dans les nouvelles réalisations et propose désormais d’accéder à des qualités d’isolation plus élevées. On retrouve notamment toutes les qualités d’un bon isolant dans le bloc Ytong Energy+, produit proposé par Xella et qui répond aux nouvelles réglementations thermiques. Entièrement recyclable, le matériau se compose de trois couches d’isolants et est adapté à la réalisation d’une maison éco-responsable. Déjà présent dans toute l’Europe et même ailleurs, ce type de solution présente plusieurs épaisseurs. En effet ils affichent une épaisseur allant de 40 à 50 cm et pour ce dernier, elle promet une valeur U de 0,11 W/m²K, signe d’une performance élevée.

Les 3 types d’isolant du béton cellulaire

Plus concrètement, la nouvelle solution de béton cellulaire propose trois types de fonctions qui servent à la fois à l’élévation des murs porteurs et à l’isolation des constructions. Ils sont ainsi utilisés en tant que revêtement de façade et ne nécessitent pas d’être recouverts pour protéger la construction de manière efficace.

Les performances du béton cellulaire

Le béton cellulaire se compose de matériaux 100 % naturels : l’eau, du ciment, du sable et de la chaux. Par ailleurs il intègre des millions de bulles d’air dans sa composition, ce qui représente plus de 80 % de son volume total. Ces divers composants lui permettent d’être indéformable, ininflammable et imputrescible. L’installation du système se veut aisée et ne prend pas trop de temps. Les nouvelles performances du béton cellulaire lui permettent d’offrir une très bonne isolation thermique qui délivre une source d’énergie importante. L’utilisation de ce genre de solution est exclusivement adaptée aux maisons individuelles et aux petits immeubles. Par ailleurs, le béton cellulaire se veut tout particulièrement économique par rapport aux autres solutions de bétons proposés sur le marché du BTP.

Les avantages du béton cellulaire : une bonne isolation

Le premier avantage du béton cellulaire est assurément sa légèreté. En effet, la fabrication de ce matériau de construction lui permet d’être manipulé, transporté et mis en œuvre aisément. Par ailleurs, c’est un bon isolant et les microcellules d’airs disposés de manière homogène dans sa masse permettent de ne pas recourir à un double isolant. Enfin, son coefficient de conductivité thermique est assez élevé, ce qui permet de réduire au mieux l'impact des variations de température entre l'extérieur et l'intérieur.

Les inconvénients du béton cellulaire : des risques de fissures

Quant aux inconvénients, le béton cellulaire présente des risques de fissures. En effet, si on les compare aux briques ou aux parpaings utilisés généralement pour les murs extérieurs de la maison, ce matériau est assez fragile. En outre, il est friable, ce qui implique l’utilisation de chevilles de fixation et des scellements renforcés spécialement adaptés au béton cellulaire pour la fixation d’objets dans un mur en béton cellulaire. Enfin, il convient de noter que plusieurs études ont démontré que l’exposition régulière au béton cellulaire participe au déclenchement des cancers.

Source : vos économies d'énergie.fr