L'isolation des sites industriels permettrait de réaliser de lourdes économies d'énergie et de réduire les émissions de CO2.

L’isolation des sites industriels devrait permettre de faire des économies d'énergie de 4 %, ce qui ferait une économie de plus de 3,5 milliards d'euros pour les usines européennes.

Est-il nécessaire d’opter pour l’isolation dans le secteur des entreprises ?

Généralement réservés aux particuliers, l’isolation est actuellement élargie aux secteurs de l’entreprise et d’ailleurs, les avantages que cela promet sont énormes surtout pour les usines européennes. Selon l’étude « Climate protection with rapid payback », dont les conclusions sont attendues la semaine prochaine, cela permettrait de réduire les émissions de CO2 de plus de 37 millions de tonnes. L'étude annonce également qu’en choisissant de porter l’isolation au secteur de l’entreprise, on peut espérer des économies potentielles de 3,5 milliards d'euros par an. Andreas Gürtler, directeur d’European Industrial Insulation Foundation et commanditaire de l'étude, a déclaré que le manque de connaissance sur les économies d'énergie liées à l'isolation industrielle est surprenant si on sait que cela peut être réellement avantageux.

Concernant le coût du projet d’isolation des surfaces industrielles, l’étude l’évalue aux alentours de 900 millions d'euros, mais elle tient à souligner que le retour sur investissement se fera en moins d’un an et même en quelques mois. 10 % des installations industrielles en Europe sont mal isolés. Pour espérer réduire la consommation d'énergie industrielle d’environ 3 %, il est impératif de réaliser des travaux d’isolation. Kornelis Blok, directeur scientifique chez Ecofys, a notamment déclaré qu’un niveau d’isolation élevé serait rentable que ce soit du point de vue économique.

Des projets ambitieux

Certaines sociétés ont choisi d’intégrer des économies d’énergie dans leur stratégie de compétitivité industrielle. D’ailleurs, bon nombre d’entre eux l’ont annoncé publiquement lors de la Conférence sur le climat à Varsovie. Philips a également choisi l’événement pour annoncer que son système d'éclairage LED devrait leur permettre de réduire leur consommation d’énergie de 30 % en 2020 par rapport à leur consommation en 2006. La société prévoit également de réduire le nombre d'ampoules à incandescence en vente dans le monde de 12 à 6 milliards d’ici 2020. Harry Verhaar, directeur de la division Changement climatique et de l'énergie luminaire chez Philips, à EurActiv, a notamment expliqué qu’il ne fallait pas oublier le fait que l’Europe ne pourra plus produire l’énergie la moins chère, c’est pour cela qu’il est primordial que l’on consomme le moins d'énergie possible.

D'après Philips, une transition mondiale vers la technologie LED devrait engendrer des économies d’énergie de près de 40 %, soit l'équivalent de 128 milliards d'euros par an. Pour infos, cela permettrait également de réduire les émissions de CO2 de près de 670 millions de tonnes. Ils ont conclu en déclarant qu’avec le prix de l’énergie actuel, l’efficacité énergétique permettrait de faire de belles économies d’énergie.

Enfin, on notera qu’associées ensemble, l’isolation et la modernisation industrielle permettront de réduire les déperditions d’énergie dans le secteur industriel de près de 66 %. Les spécialistes de l’isolation avaient planifié de nouvelles constructions qui permettraient un gain d’espace qui faciliterait les processus de rénovation industrielle. Au train où vont les choses, il est primordial que la situation soit prise en main et les travaux de rénovation énergétique devraient permettre de changer la donne.


Source : Vos économies d'énergie.fr