Les dispositifs pour les économies d'énergie via les travaux de rénovation énergétique

Le gouvernement a lancé une campagne visant à encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Baptisée « j’éco-rénove, j’économise », la campagne de communication a débuté hier et est désormais visible sur toutes les chaines de télévision française. Outre les 450 points infos déployés sur l'ensemble du territoire, un site internet dédié www.renovation-info-service.gouv.fr et un numéro azur 0810 140 240 (cout d’un appel local) sont mis à la disposition des particuliers souhaitant disposer de plus amples informations concernant les aides proposés.

Bénéficier d’aides pour les travaux de rénovation énergétique

En choisissant de réaliser des travaux de rénovation énergétique pour améliorer la performance énergétique de leur logement, une famille peut réduire sa consommation énergétique de manière conséquente et réaliser dans la foulée des économies d'énergie substantielles. Il convient de rappeler que la facture annuelle de chauffage d’un ménage français avoisine les 900 €, ce qui représente 9 % de leur budget. Et si l’on ajoute à cela une isolation peu performante, la facture d’énergie de chaque ménage peut aisément atteindre les hauts sommets.

Pour inciter les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a déjà mis en place des aides intéressantes comme les éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt développement durable. Ces aides seront optimisées et seront rejointes par une subvention spécifique pour les ménages modestes (46 % des Français) qui couvrira 35 à 40 % du montant des travaux. Par ailleurs, le gouvernement a mis en place deux nouvelles primes. Celle à 1 350 € est destinée aux classes moyennes et celle à 3 000 € est dédiée aux ménages les plus modestes. À noter que plus de deux tiers des Français rentre dans cette dernière catégorie et pourront ainsi accéder aux aides proposées. Ainsi, les ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique pourront bénéficier de toutes ces aides et les combiner avec ceux proposés par les collectivités locales.

Une personnalisation de la filière des économies d'énergie

Le plan de rénovation énergétique de l’habitat que promotionne actuellement le gouvernement s’axe sur une professionnalisation de la filière. L’on note également une amélioration des compétences des artisans et des entreprises qui garantissent des travaux de bonne qualité et des performances accrues qui peuvent aider les ménages à réaliser des économies d’énergie conséquentes. Ce plan se scinde en plusieurs étapes et la première vient d’être réalisée avec la signature d’un contrat de partenariat FreeBat qui permettra de former quelques milliers de personnes aux pratiques d’économies d'énergie. La deuxième étape concerne le conditionnement de l’aide public, notamment l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le crédit d’impôt développement durable (CIDD), au recours à des professionnels qui disposent de la certification de qualité « RGE ». Annoncée vers le mois de juillet dernier, cette nouvelle mesure sera mise en vigueur à compter du 1er juillet 2014 et au 1er janvier 2015 pour le CIDD, ce qui donnera du temps aux professionnels pour se former. Cette obligation devra stimuler la demande d’entreprises de qualité et encourager les professionnels à suivre des formations dédiées en vue d’obtenir la certification et l’utiliser dans le cadre de ses compétences.

La prolongation du dispositif des certificats d'économies d'énergie, ou C2E va largement participer aux économies d'énergie en encourageant travaux de rénovation énergétique comme isolation. C'est un dispositif de l'état permettant de valoriser ses C2E auprès des fournisseurs d'énergie, ou obligés, leur vendant ainsi la preuve des économies d'énergie à venir dont ont besoin les obligés. Les valorisations sont des PrimesEnergie dont la méthode de rémunération diverge, allant de bon d'achat à de véritables chèques en euro. Les avantages du C2E sont l'absence de plafond des primes, l'absence de limite liée aux revenus et la simplicité de la procédure.


Source : Vos économies d'énergie.fr