Grenelle de l’environnement : a-t-il vraiment été efficace ?

Le Grenelle de l’environnement qui s’est tenu en 2007, avait défini une feuille de route en faveur de l’écologie, du développement et de l’aménagement durable pour la France. 268 engagements et 2 lois avait été instaurés. La question qu’on se pose aujourd’hui est : a-t-il atteint ses objectifs pour 2012 ?

Lors de la conférence environnementale qui s’est déroulée vendredi et samedi dernier, un bilan de l’inspecteur général des finances, Thierry Wahl, montre que le pays est incontestablement plus « écolo » aujourd’hui qu’en 2007.

Les objectifs du Grenelle de l’environnement 2007 ?

Le Grenelle de l’environnement est un ensemble de rencontres politiques organisées en France. Il s’est tenu il y a 4 ans, en 2007 et a été conduit principalement par le ministère de l’écologie de Jean louis Borloo. Ce rassemblement à pour but de prendre des décisions à long terme pour la France dans le domaine de l’écologie, du développement durable, des énergies renouvelables et de l’aménagement durable du pays.

L’objectif principal du Grenelle 2007 est que la France fasse des < a href="/"économies d'énergie. C’est à dire diminuer les émissions de gaz à effet de serre et améliorer l’efficience énergétique. De nombreuses mesures et projets ont été convenus.

Cinq ans après le Grenelle de l’environnement ; 268 engagements ambitieux et 2 lois ont été mis en place. En effet la France est plus efficace en matière de tri des déchets mais les objectifs sont loin d’être atteint lorsqu’on parle d’énergie éolienne, d’agriculture biologique ou encore d’artificialisation des sols.


Les Français sont plus écolo qu’en 2007

En matière de gestion des déchets, la France est incontestablement plus efficace qu’il y a quelques années. En effet, les Français produisent de moins en moins d’ordures ménagères et trient mieux leurs déchets.

De plus on constate une baisse de la consommation d’énergie primaire des bâtiments résidentiels en concordance avec l'objectif de réduction de 38 % d'ici à 2020 par rapport à 2006 adopté à l'issue du Grenelle. Les Français ont compris l’intérêt de faire des économies d’énergie. Pour cela on remarque que la population se tourne plus vers des systèmes écologiques qui permettent de consommer moins d’énergie (pompe à chaleur, isolation …).

En matière d'emplois, ce bilan met en avant une croissance des emplois supérieure dans les activités "vertes" que dans l'économie en général.


Les énergies renouvelables représentent seulement 13,1% de la consommation

Les progrès en terme de consommation globale d’énergie et de construction de bâtiments basse consommation (BBC) sont insuffisants au regard des ambitions de 2007.

Le rapport note que concernant les énergies renouvelables c’est la même histoire. Elles représentaient 13.1 % de l’énergie consommée en 2011. Ce qui fait seulement 3 % de plus qu’il y a 5 ans, pour un objectif de 23 % en 2020.

Ce retard est dû à des difficultés de l’éolien, avec 7 000 MW environ de capacité terrestre installée mi-2012 pour un objectif de 19 000 en 2020.

Les objectifs concernant la baisse des émissions de gaz à effet de serre, sont loin d’être atteints. On pensaient diviser par quatre les émissions de CO2 d’ici 2050, cela parait même hors d’atteinte.


Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à la construction écologique ? Je calcule mes économies


Source: vos économies d'énergie.fr

.