Grenelle de l'environnement: mise en place d’un nouveau programme national pour faire des économies d’énergie

Un rapport publié sur l’efficacité énergétique française

En Mai dernier, la Ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet avait lancé une table ronde qui avait pour thème l’efficacité énergétique. Trois groupes d’experts étaient en charge de travailler sur le sujet. Les conclusions ont été rendues ce Vendredi 16 Décembre.

Cette étude sur les économies d’énergie a fait appel à différents acteurs

Tout d’abord, la Ministre de l’écologie avant lancé l’étude le 31 Mai 2011 : trois groupes de travail avaient été sélectionnés pour trouver des mesures qui permettraient d’améliorer l’efficacité énergétique nationale.

Chaque groupe d’experts devait se pencher sur des entités différentes : un groupe travaillait sur les façons dont les ménages pouvaient réduire leur facture énergétique, un autre travaillait sur la façon dont les entreprises pouvaient allier efficacité énergétique et compétitivité, enfin le troisième devait étudier les moyens qu’avaient les collectivités locales pour faire des économies d’énergie.

En Novembre, ces 120 mesures avaient été soumises à l’avis du grand public, des entreprises et des ONG. Finalement, ce vendredi, la Ministre a présenté 27 mesures susceptibles de faire des économies d'énergie.

Efficacité énergétique : quelles vont être les priorités du gouvernement ?

Le rapport tourne autour de trois principaux thèmes : l’efficacité énergétique du bâtiment, la nécessité de changer les comportements des individus et entreprises, et enfin l’aide aux particuliers et aux entreprises qui n’ont pas assez de financements pour faire des économies d’énergie.

Le premier point constitue le point essentiel : il y a encore trop de gaspillage énergétique dans le bâtiment. Pour faire des économies d’énergie, le groupe de travail propose de faire des efforts sur l’éclairage dans les entreprises et les collectivités. A partir de Juillet 2012, les enseignes lumineuses des commerces devront être éteintes d’une heure à six heures du matin. De même, les bâtiments non résidentiels devront éteindre leurs éclairages extérieurs et intérieurs. Enfin, des subventions de l’ADEME à hauteur de 20 millions d’euros devraient permettre d’aider les communes de moins de 2000 habitants à mettre ne place un éclairage moins énergivore.

Le rapport propose également de prolonger les mesures d’aides au financement comme le crédit d'impôt ou l’éco-prêt à taux zéro (éco-ptz). Il suggère aussi d’augmenter les aides aux travaux écologiques de 500 euros, dans le cadre du programme « habiter mieux ». Du côté des professionnels, un prêt au taux de 2% devraient être accordé aux entreprises employant moins de 50 salariés pour faire des travaux d’économies d’énergie.

Le gouvernement prévoit de renouveler le système des certificats d’économies d’énergie pour une troisième période triennale. Ce système oblige les entreprises à faire des économies d’énergie et permet aux particuliers de financer une partie de leurs travaux écologiques.

Finalement, le gouvernement devrait lancer une campagne à visée du grand public afin de le sensibiliser à l’importance de l’efficacité énergétique.

Les objectifs en termes d’économies d’énergie sont revus à la hausse.

Les mesures du Grenelle de l’Environnement devait permettre d’atteindre des économies d’énergie de 17% avant 2020. Avec ces nouvelles mesures, la Ministre de l’écologie vise à présent 20% d’économies d’énergie d’ici 2020.

Source : voseconomiesdenergie.fr