La voiture électrique en retard, le gouvernement compte bien l'accélérer

Vers une généralisation totale de la voiture électrique

Les voitures électriques n’ont pas connu le succès escompté auprès du grand public, même les plus grands fabricants se sont trompés dans leurs estimations. Ces dernières années, Renault n’a écoulé que 10.000 Zoé contre 100.000 Leaf pour Nissan, alors que leur objectif était de pouvoir en vendre 1.5 million d’unités d’ici 2016. Cet objectif a été repoussé dans le courant de 2020, mais demeure quand même un exploit de taille. Les constructeurs automobiles peuvent toutefois compter sur le soutien du gouvernement et des pouvoirs publics. En 2016, l’État espère que 50 % des voitures qui circuleront soient des véhicules hybrides ou électriques, mais une telle estimation n’est encore qu’une chimère. Actuellement, on ne recense que 150.000 véhicules propres sur le pays, il faut plus qu’un miracle pour que l’objectif des 1.5 million soit atteint. Des efforts restent à faire.

La loi de transition énergétique pour résoudre le problème

Le projet de loi sur la transition énergétique devrait s’attaquer à un problème récurent et qui rebute les acheteurs à choisir ces voitures : c’est le faible nombre de bornes de recharge. La faible autonomie de la voiture semble également poser un problème. Il faudrait que les pouvoirs publics effectuent un maillage plus efficace sur tout le territoire. L’objectif d’installer les 4 millions de bornes de recharge d’ici 2020 est souvent remis au centre des débats, il semblerait que les usagers soient finalement intéressés par ces voitures. Ce qui se comprend aisément, l'électricité est moins cher que l'essence et le diesel et comme immense avantage de pouvoir être produite écologiquement ave l'energie renouvelable.

Le texte relatif à l’usage des voitures électriques doit préparer le réseau électrique au développement des bornes de recharges, sans quoi le projet n’a aucune chance d’aboutir. À partir de 2017, tous les bâtiments qui doivent être construits doivent être équipés de la borne de recharge, et des câblages nécessaires pour alimenter les voitures. Il en est de même pour les parkings. Le financement du projet s’avère également être très lourd, les pouvoirs publics devront trouver les fonds nécessaires relatifs à l’installation des câblages pour les voitures électriques. L'éligibilité des bornes aux primes énergie est une des solutions évoquées par le gouvernement. Le projet Watt pourrait aussi résoudre le problème en partie, l'un n'empêchant pas l'autre.