Le nouveau Prêt Éco-Énergie permet de financer les travaux d’économies d’énergie

Un nouvel éco-prêt a été créé par l’entreprise publique OSEO, avec le soutien du Ministère de l’Écologie. Ce prêt, destiné aux petites entreprises, compte de nombreux avantages. Il permet de financer les travaux d’économies d’énergie comme l’installation d’un chauffage écologique.

Un nouvel éco-prêt pour les PME et les TPE

L’entreprise publique de financement OSEO a lancé un nouvel éco-prêt destiné à financer les travaux d’économies d’énergie des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME). Ce dispositif entre dans le cadre de la loi dite « Grenelle 2 » et du Plan Efficacité Énergétique, qui prévoit également dix autres mesures pour favoriser les économies d’énergie dans les entreprises. Ce prêt a été baptisé le « Prêt Éco-Énergie » et est soutenu par les Fédérations et Organisations professionnelles.

Prêts Éco-Energie : le dispositif et ses avantages

A travers les Prêts Éco-Energie, l’entreprise OSEO prévoit de financer des projets pour un investissement total de cent millions d’euros. Il s’agit de prêts participatifs d’un montant compris entre 10 000 et 50 000 euros, à un taux à hauteur de 2% grâce à une aide de l’Etat. L’éco-prêt finance à la fois le matériel et les travaux. Il n’exige aucune caution personnelle, ni garantie sur les actifs de l’entreprise. Enfin, la durée de remboursement de l’emprunt est de cinq ans, dont 1 an de différé en capital.

Les PME et TPE peuvent faire une demande de prêt en ligne, sur le site internet d’OSEO dédié aux Prêts Éco-Energie pee.oseo.fr. Elles peuvent également faire une demande auprès des établissements bancaires.

Quelles sont les entreprises concernées par le nouvel éco-prêt ?

Pour bénéficier de cet éco-prêt, les entreprises devront répondre à plusieurs critères. Tout d’abord, il s’agit d’un prêt destiné aux TPE et aux PME. Ensuite, ces entreprises doivent avoir au moins trois ans. Enfin, elles doivent engager des investissements dans le domaine des économies d’énergie.

Prêt Éco-Énergie : quels sont les travaux éligibles ?

Les travaux concernés par ce nouvel éco-prêt sont les travaux liés à la rénovation de postes énergivores tels que l’installation électrique. Entre autres, ils concernent les systèmes de chauffage écologique et de climatisation comme la pompe à chaleur -certifiée Qualipac-, la chaudière à condensation ou encore la chaudière à micro-cogénération ; les solutions d’éclairage comme les détecteurs de présence ou les luminaires avec ballast électronique ; la production de froid et la motorisation électrique comme les meubles frigorifiques ou des moteurs variateurs.

Les autres dispositifs permettant de financer les travaux d’économies d’énergie

Cette mesure vient en complément d’un autre dispositif permettant aux entreprises de financer leurs travaux d’économies d’énergie : les certificats d’économies d’énergie. Les travaux de performance énergétique peuvent également donner droit à des abattements fiscaux.


Pour en savoir plus sur les aides et subventions, consultez notre dossier sur les aides à la rénovation verte.

Si vous souhaitez trouver les travaux d’économies d’énergie réalisables dans votre maison, essayez gratuitement la simulation DPE.

Source : Vos économies d’énergie .fr