Que devient le Grenelle de l’Environnement dans le programme électoral de Nicolas Sarkozy ?

Le Grenelle de l’Environnement a été un des programmes écologiques les plus ambitieux et ces objectifs, fixés à 2020, continuent au-delà des élections présidentielles de 2012. Comment Nicolas Sarkozy l’a-t-il intégré dans son programme électoral?

Grenelle de l’Environnement : Nicolas Sarkozy maintient l’énergie nucléaire et développe les énergies renouvelables

Le candidat de l’UMP –Union pour un Mouvement Populaire– Nicolas Sarkozy prévoit de maintenir les objectifs du Grenelle de l’Environnement. Parmi ces objectifs figure le mix énergétique entre énergie nucléaire et énergies renouvelables.

Le Président sortant ne souhaite pas réduire la production d’électricité nucléaire. Selon lui, cela permettra de réduire l’utilisation des énergies fossiles -dont l’interdiction du gaz de schiste par fracturation hydraulique- et de permettre le développement des énergies renouvelables. Il souhaite investir dans la sûreté nucléaire et dans de nouveaux modèles de réacteurs nucléaires.

D’ici 2020, la France devra atteindre 23% d'énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie. A l’échelle nationale, les éoliennes offshores et les hydroliennes sont les énergies renouvelables visées en priorité par le gouvernement. A l’échelle des particuliers, le solaire thermique et les systèmes de pompe à chaleur ont beaucoup été poussés par le gouvernement et cela devrait être encore le cas si Nicolas Sarkozy était réélu. La politique mené autour des panneaux photovoltaïques reste floue : EDF a racheté l’ancien leader des panneaux photovoltaïques Photowatt, cependant les tarifs de rachat d'électricité photovoltaïque ainsi que le crédit d'impôt photovoltaïque baissent.

Grenelle de l’Environnement : N. Sarkozy souhaite favoriser l’efficacité énergétique des bâtiments et les économies d’énergie

L’efficacité énergique des bâtiments est également une priorité du Grenelle de l’Environnement puisque qu’aujourd’hui, le secteur du bâtiment représente 43 % de la consommation énergétique nationale. Nicolas Sarkozy souhaite donc continuer sur la voie du Grenelle, sans pour autant préciser les mesures qu’il prendre pour la rénovation verte du parc immobilier existant. Entre 2009 et 2010, l’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) a encouragé la rénovation thermique de quelques 170 000 logements, cependant 8 millions de personnes ont souffert de la précarité énergétique en 2011.

Parmi les autres économies d’énergie, il y a également les économies d’eau. Nicolas Sarkozy souhaite réduire la consommation d’eau de 20 % d’ici 2020. Pour cela, il souhaite sensibiliser les ménages, ainsi que les industries ou les agriculteurs.

Grenelle de l’Environnement : les incitations financières pour favoriser le développement durable

Le candidat de l’UMP souhaite prendre plusieurs mesures fiscales pour la lutte contre les émissions de CO2 et le réchauffement climatique. Il souhaite notamment mettre en place une taxe carbone aux frontières de l'Europe ou encore une taxe kilométrique pour les poids lourds circulant sur le réseau non concédé.

Nicolas Sarkozy veut donc poursuivre les objectifs du Grenelle de l’Environnement avec l’aide du Comité national du développement durable. Cependant, il n’exclut pas des mises à jour ou la réévaluation de certains objectifs.

Source : Vos économies d’énergie .fr

Pour faire un bilan énergétique de votre logement et estimer les économies d’énergie réalisables dans votre logement, essayez gratuitement notre simulation DPE.