Baisse du prix à la pompe de 6 centimes par litre

Le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici, qui avait promis une diminution du prix du carburant, a annoncé hier, que les prix à la pompe baisseront jusqu’à 6 centimes dès maintenant, sur une durée de 3 mois. Le coût du carburant a déjà commencé à diminuer dans certaines stations services.


« Effort partagé » pour diminuer le prix à la pompe

Le gouvernement a annoncé mardi, après une réunion avec les industriels, que le prix à la pompe diminuera de 6 centimes d’euro à partir d’aujourd’hui, sur une période de 3 mois. Cela correspond à un euro et demi de moins pour un plein de 25 litres. La baisse sera cependant légèrement variable d’une station-service à l’autre.

"Les prix à la pompe baisseront jusqu'à 6 centimes d'euro, 3 centimes pour les pétroliers et 3 centimes pour l'Etat", un montant "extrêmement substantiel" a annoncé le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici après avoir reçu hier les pétroliers à Bercy.

L’Etat va baisser la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE , qui a remplacé la TIPP) de 3 centimes d’euro par litres. Les industriels se chargent du reste, en fonction de leur disponibilité, sachant qu’ils ont l’interdiction de vendre à perte. Du coup, les distributeurs qui pratiquent déjà des marges quasi nulles risquent de se contenter de répercuter la baisse de taxe de 3 centimes consentie par l'Etat, sans coup de pouce supplémentaire, à moins d'obtenir des réductions auprès de leurs fournisseurs de carburant.

Le groupe Total annonce qu’il « ne peut pas faire plus »

Christophe de Margerie, PDG du groupe Total, confirme qu’une baisse du prix du carburant a été effectuée ce mercredi matin dans les 2000 stations du réseau de distribution. On constate à présent une diminution de 2 centimes d’euros sur le réseau national et de 3 sur le réseau autoroutier. Celle-ci ajoutée aux 3 centimes d’euros de l’État sera donc au total de 5 à 6 centimes par litre d’essence.

Cependant le groupe a annoncé qu’il ne pouvait pas faire plus que la diminution de ses tarifs aujourd’hui. « Nous sommes limités par nos marges », a annoncé Christophe de Margerie, affirmant qu’il pouvait « vendre à perte provisoirement», mais pas sur un an.

Par ailleurs, le groupe pétrolier a reconnu que si les cours mondiaux du pétrole brut continuaient à grimper, cela aurai une répercutions évidente sur les prix du carburant. Cependant il a été ajouté que cela n’arriverait pas forcément « en raison de facteurs qui pourraient entraîner une détente des cours pétroliers ».

Des mesures « plus durables » sont envisagées dans 3 mois

Des mesures plus durables ont été promises pour dans 3 mois. Il n’y a pas de précision pour le moment, mais elles pourraient inclure des aides ciblées pour les bas revenus. M. Moscovici a annoncé que « le gouvernement ne lâchera pas le morceau […] nous souhaitons que cette baisse soit une baisse durable ».

"C'est aussi le moyen, conformément à ce que le Président de la République et le Premier ministre ont souhaité, de donner le temps de mettre en place un mécanisme plus pérenne", a dit Pierre Moscovici. Le ministre de l'Economie a souligné que ce mécanisme serait créé dans un contexte de changement de société, évoquant une "société de sobriété".


Source: vos économies d'énergie.fr


Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce à la construction écologique ? Je calcule mes économies