Débat sur le gel du prix du gaz

Le prix du gaz est soumis tous les trimestres à une réévaluation et ce 1er juillet le nouveau prix devait être annoncé avec une hausse de +5% pour les ménages français. Cependant, le gouvernement n'a encore fait aucune déclaration et laisse même entendre qu'il va mettre en place un gel du prix du gaz.

Le nouveau gouvernement socialiste a une décision compliquée à prendre qui pourrait avoir d'importantes conséquences sur sa crédibilité. S'il décidait de laisser le prix du gaz augmentait comme il le devrait selon les calculs de réévaluation, il satisfairait GDF Suez mais commencerait son mandat sur une fausse note sachant qu'il avait assuré les français de soutenir leur pouvoir d'achat. Mais à l'inverse, s'il gèle les prix, GDF Suez qui exige déjà de l'Etat un remboursement du préjudice subit durant le gel des prix qui a eu lieu entre octobre et décembre 2011 et estimé aujourdh'hui à 290 millions d'euros, pourrait reconsidérer à la hausse cette dette.


Pourquoi les prix du gaz augmentent-ils?

Les prix du gaz sont fixés par rapport aux coûts de GDF Suez en terme d'approvisionnement et de transport. Si ces coûts augmentent, la loi stipule que c'est aux ménages français de financer ces écarts. Cependant, avec la baisse de pouvoir d'achat subite en France, le précédent gouvernement avait pris la décision de geler les prix du gaz en octobre 2011. GDF avait alors exigé que le préjudice soit réparé et le Conseil d'Etat lui avait donné raison en demandant au gouvernement de remettre en place une hausse des prix progressives pour rembourser le dommage. C'est pourquoi, en janvier 2012, les factures de gaz augmentaient de +4,4%. Toutefois, durant les campagnes, les socialistes avaient exprimé leur volonté de soutenir le pouvoir d'achat des français et donc de limiter le côut des énergies. Volonté satisfaisant les ménages mais allant à l'encontre de la décision juridique.

Les prix sont également fixés par rapport au cours du pétrole. Ce dernier est en baisse depuis quelques semaines mais pour l'évaluation des prix du second semestre, c'est le début de l'année qui compte et début 2012, les prix du pétrole étaient au plus haut.


Le gouvernement veut limiter la facture énergétique des ménages

Le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault bénéficie actuellement d'une bonne côte de popularité. Cependant, l'équipe ministérielle sait que celle-ci peut rapidement chuter. Effectivement durant les campagnes, le parti socialiste avait précisé qu'il souhaitait continuer le gel des prix du gaz en juillet. Aujourd'hui, nous sommes à la date butoire qui met le gouvernement dans l'embarras, entre obligation de rembourser le grand Groupe fournisseur de Gaz et nécessité de préserver le pouvoir d'achat des français. Le gouvernement a annoncé qu'il rendrait publique sa décision d'ici quelques jours.


Faire des économies d'énergie pour réduire ses factures

Les français cherchent tous à faire des < a href="/"économies d'énergie mais les prix sont régulièrement revus à la hausse depuis quelques années, c'est pourquoi il est intéressant aujourd'hui de penser à des solutions alternatives type énergies renouvelables. On peut par exemple installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa maison pour produire sa propre électricité grâce à l'énergie solaire ou encore mettre en place une pompe à chaleur réversible qui permet un chauffage écologique et économique en hiver et de remplacer le climatiseur en été (qui émet des grandes quantité de C02).


Source: vos économies d'énergie.fr

Vous souhaitez calculer vos économies d'énergie grâce aux énergies renouvelables ? Je calcule mes économies