Eco-prêt à taux zéro : explication du dispositif

L’éco-prêt à taux zéro permet d’économiser dans les logements anciens. En effet, c’est un nouveau dispositif d'aides qui est proposé aux particuliers souhaitant se lancer dans des travaux de rénovation énergétique de leur logement.

Qu'est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?

L'Eco Prêt à taux zéro est une aide qui est proposée aux particuliers qui souhaitent améliorer la performance énergétique de leur logement. À noter que seuls les logements achevés avant le 1er janvier 1990 à usage de résidence principale sont éligibles à cette aide. Tout comme pour le prêt à taux zéro destiné à l'acquisition de la résidence principale, le prêt à 0 % est accordé par les établissements de crédit. Les personnes qui bénéficient de cette aide financière pourront réaliser de grands travaux dans le but de réduire la consommation énergétique destinée au chauffage de son logement. En principe, l'eco-prêt à taux zéro est accordé jusqu'au 31 décembre 2013 et elle est intéressante dans la mesure où elle fait la promotion des rénovations efficaces au niveau thermique.

Comment accéder à l'Éco-PTZ ?

L’éco-prêt à taux zéro n’est valable que pour les logements achevés avant l’année 1990 et qui sont utilisés à titre de résidence principale. L’État prend en charge les intérêts et le remboursement du prêt se fait sur 10 ou 15 ans.

Les propriétaires, bailleurs ou occupants, peuvent accéder à l’éco-prêt à taux zéro en contractant un emprunt auprès de l'une des banques qui ont passé une convention avec l’État. En tant qu'emprunteur, l’on doit fournir un descriptif, mais également un devis détaillé des travaux envisagés à l’organisme emprunteur. Par ailleurs, il convient de noter que les travaux avec fourniture du matériel et la mise en œuvre des travaux par une entreprise sont éligibles au prêt à 0 %. Il suffit ensuite de justifier sur deux ans la facture de la réalisation des travaux à partir de la date d'octroi du prêt. À noter que la facture peut atteindre les 30 000 € selon certains cas.

Comment bénéficier de l’aide ?

Afin de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, l’on peut recourir à trois options, à savoir réaliser un « bouquet » de travaux, atteindre une performance énergétique globale minimale ou réhabiliter un système d'assainissement individuel qui ne consomme pas trop d'énergie.

Pour le « bouquet » de travaux, il faut combiner l'isolation de la toiture ; l’'isolation des murs qui donnent sur l'extérieur ; réaliser des travaux sur les portes ou les fenêtres qui donnent sur l'extérieur ; installer ou remplacer les systèmes de chauffage ou d'eau chaude ou encore installer des systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude avec énergies renouvelables.

Pour tous les types de travaux, il convient de noter qu’il a toujours des niveaux de performance à atteindre et à justifier au niveau thermique comme l’efficacité du chauffage installé ou encore l’épaisseur des isolants utilisés. Enfin, il faut savoir que l’éco-prêt à taux zéro peut être cumulé avec le crédit d'impôt sous certaines conditions de revenus. Les frais de dossiers sont interdits et les assurances de l’éco-prêt à 0 % sont généralement facultatives.

Source : Vos économies d'énergie.fr