Hausse du prix du gaz: +2% début octobre

Initialement, l'augmentation du prix du gaz prévue par le groupe énergétique GDF Suez était de +7%. Celle-ci étant censée couvrir la hausse des coûts d'acheminement et d'approvisionnement du gaz de ces derniers mois. Toutefois, le gouvernement s'est refusé à augmenter autant le tarif du gaz et celui-ci ne croîtra que de 2%.

L'augmentation de 2% du prix du gaz sera effective dès le 1er octobre et fera suite à la hausse également de 2% du prix de l'électricité qui a eu lieu en juillet. Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement de François Hollande est mis à mal sur les tarifs énergétiques. Malgré tout, face aux groupes pétroliers et de gaz-électricité, il fait front et prend les décisions qu'il avait promis de prendre pour protéger la facture énergétique des français.


Les associations de consommateur trouvent cette décision "injuste socialement"

Malgré l'intention du gouvernement de protéger la facture énergétique des français, il a quand même fallu accepter que le prix du gaz augmente de +2% et pour certains, c'est déjà trop, car c'est la deuxième hausse en trois mois. En effet, Thierry Saniez, le représentant général de l'association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) estime que cette décision est contraire aux promesses faites lors de la présentation du programme de François Hollande. Il a exprimé son mécontentement à travers ses mots "cette hausse est injuste socialement". Effectivement, début juillet le Premier Ministre avait assuré lors d'un journal télévisé qu'il "n'était pas question de rehausser le prix du gaz plus que de l’inflation» et avec cette nouvelle augmentation, M. Saniez affirme que "sur les 10 premiers mois de l’année, c’est une augmentation de 8,5% des tarifs pour les 7 millions de ménages qui se chauffent au gaz". Ce qui va donc à l'encontre de ce qui était prévu. Rappelons par ailleurs, qu'en France, environ 8 millions de personnes sont touchées par une précarité énergétique et pour la CLCV, cela va aller en s'empirant.


GDF et ses concurrents envisagent d'engager une procédure devant le Conseil d'État

D'un autre côté, il y a également les entreprises concurrentes de GDF Suez qui considèrent que de modérer les prix de cette façon est un frein très important à leur développement. Elles estiment que le gouvernement n'avait pas à prendre une telle décision, alors même que le Conseil d’État avait exigé que "les tarifs énergétiques suivent les coûts". C'est le président de l'Association Nationale des Opérateurs Détaillants en Énergie (Anode), qui est également directeur de Poweo Direct Énergie qui s'est exprimé à ce sujet. Il a rappelé que l'Anode risquait de faire appel au Conseil d'État pour qu'il exige qu'une nouvelle augmentation des tarifs aient lieu.

Delphine Batho, Ministre de l'Écologie, a souhaité clôturer le débat qui l'oppose à GDF Suez en annonçant qu'il y aura bientôt une réforme des règles sur le tarif du gaz, mais n'a pas donné de précisions. Par ailleurs, la proposition de loi sur la tarification progressive du gaz et de l'électricité a reçu le soutien du gouvernement qui estime qu'il est primordial que les ménages modestes puissent bénéficier de tarifs sociaux.


Limitation de la hausse du prix du gaz pour préserver les ménages français

Une augmentation de 2% est une bonne nouvelle pour les français quand on sait que celle-ci aurait pu être de +7%. Cette mesure a pour but de "protéger le pouvoir d’achat des Français", comme l'ont indiqué les ministres de l'Écologie et de l'Économie (Mme Batho et M. Moscovici). Ce n'est toutefois pas une surprise car Delphine Batho avait d'ores et déjà spécifié qu'en aucun cas le gouvernement n'accepterait les conditions de GDF Suez et que son unique objectif était de protéger les ménages français d'une trop importante hausse des prix. Le groupe énergétique a seulement fait savoir qu'il "prenait acte" de cette décision. Cette nouvelle a été soumise à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) pour avoir son avis et a été publié au Journal Officiel par la suite.


Améliorez l'efficacité énergétique de votre bâtiments.

Vous souhaitez être moins dépendant des énergies fossiles?

Je calcule vos économies d'énergie.

Source: vos économies d'énergie.fr