L'annonce d'un chèque énergie pour compenser la hausse des prix de l'électricité

Le gouvernement prévoit de créer un chèque énergie pour les ménages les plus modestes en vue de les aider à faire face à la hausse des prix de l'énergie. Envisagées depuis 5 ans, ces nouvelles mesures devraient être annoncées par François Hollande lors de la conférence environnementale qui se tiendra les 20 et 21 septembre.

Une nouvelle mesure qui vient à point pour les économies d'énergie !

Ce chèque énergie devrait permettre de compenser la hausse de 10 % des prix de l'électricité prévue sur 2013/2014 annoncée en juillet dernier. Même si c’est la première raison retenue, il se trouve que l’instauration de cette nouvelle mesure vient en contrepartie des 3 milliards d'euros annoncés au titre de fiscalité écologique. La mise en place de cette nouvelle mesure devrait coûter un milliard d'euros à l’État, toutefois son financement n’a pas encore été précisé pour l'instant.

Plus de 4 millions de ménages peinent actuellement à payer leurs factures de chauffage. Cette situation de précarité énergétique vient du fait qu’ils dépensent plus de 10 % de leurs revenus pour payer leurs factures d'électricité et de gaz. Et vu que les tarifs sociaux ne concernent que 1,3 million d'entre eux, les 2 millions de ménages restants pourront profiter de l’aide annoncée. Il convient également de noter que le chèque énergie sera accompagné d’un doublement du tarif social de l'électricité, la faisant ainsi passer de 90 euros à 180 euros. Pour sa part, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), qui planche depuis longtemps sur l’élaboration de ce projet, estime qu’il serait plus judicieux de faire monter le chèque à 280 euros par ménage.

Le financement du chèque énergie en question

François Brottes, député PS de l'Isère et président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, a notamment déclaré que même si le financement des dits chèques est sujet à des débats, l’intérêt pour ces derniers est amplement partagé. Le gouvernement a d’ailleurs tenu à préciser que le « financement n’est pas calé » pour l’instant. Crédit d'impôt ou contribution sur les factures d'électricité et de gaz, le premier ministre n’a pas encore choisi et préfère opter pour la prudence en attendant des propositions concrètes sur le mode de fonctionnement de ce chèque énergie.

D’ici jusqu’à la conférence environnementale, des réunions de travail seront organisées. Philippe Martin, le ministre de l'Écologie, du développement durable et de l'énergie, devrait rencontrer son homologue du Budget, Bernard Cazeneuve, ce jeudi pour discuter des dépenses à prévoir. En effet, le montant du chèque énergie devrait progresser en fonction des revenus de chaque ménage. Toutefois, avec tous les détails qu’il reste à boucler, le chèque ne sera pas mis en place avant l'année prochaine. D'ici là, la meilleur façon de réduire sa facture d'électricité, reste de faire des économies d'énergie.


Source : Vos économies d'énergie.fr