Le médiateur de l’énergie conseil une hausse des prix de l’énergie

Ces dernières semaines on été mouvementées en ce qui concerne les tarifs de l’énergie. Nous avions été informés que les tarifs réglementés de l’électricité devraient enregistrer une hausse de 5 % cette année, et devraient continuer d’augmenter en 2014 et 2015. D’après le rapport annuel du médiateur de l’énergie, il est impératif si l’on souhaite donner plus de visibilité aux ménages sur leur facture énergétique.

Le médiateur préconise une hausse progressive des prix de l’énergie

Publié mardi 11 juin dernier, le rapport du Médiateur de l’énergie avance quelques conclusions intéressantes dont l’augmentation des tarifs de l’électricité de manière progressive au lieu de faire subir aux particuliers une forte hausse surprise d’ici quelques années. Dans son rapport, il recommande une hausse des tarifs réglementés de 5 % pour cette année et les deux prochaines années.

Le Médiateur de l’énergie, Denis Merville, base ses calculs sur les travaux de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui réclamaient une augmentation assez conséquente des tarifs pour couvrir les coûts d’EDF en 2013. Le Médiateur a également tenu à souligner que le gel des tarifs a pour effet d’entrainer des rattrapages brutaux et peu inconcevables pour le consommateur. Pour sa part, une fixation annuelle des prix se pose comme la solution la plus intéressante. Il estime que la fixation trimestrielle des prix comme c’est le cas aujourd’hui n’est plus avantageuse ni pour les contribuables ni pour les acteurs concernés.

Les prix de l’énergie sont trop élevé pour certain français

L’organisme a également mis le doigt sur la hausse de la précarité énergétique, en avançant qu’elle touche actuellement plus de 8 millions de français. En 2012, le médiateur a traité des milliers de dossiers, dont parmi eux, 18% concernaient des consommateurs qui ont du mal à payer leur facture alors qu’ils n’étaient encore que de 15 % en 2011. La consommation de chauffage à une part importante dans ce phénomène. C’est pourquoi faire des économies d’énergie et connaître les gestes écoest primordial.

L’idée du chèque énergie pour lutter contre la hausse des prix de l’énergie

En somme on note que l’endettement moyen des consommateurs dépasse actuellement les 1 900€. Pour lutter contre ce phénomène alarmant, le médiateur avance l’idée d’un « chèque énergie », un dispositif doté de près de 1 milliard d’euros et qui servirait à remplacer les tarifs sociaux qui sont actuellement en vigueur. Le gouvernement a promis d’étendre ces tarifs, mais le médiateur estime qu’ils sont encore faibles.

Une solution de dernier recours contre la hausse des prix de l’énergie

Denis Merville a dénoncé le fait que les 200 millions d’euros par an sont insuffisants. Le médiateur a notamment renforcé sa prise de position en déclarant que cela signifiait la mise de côté de certaines énergies comme le bois ou le fioul qui peut participer à développer des systèmes de chauffage écologique, comme les chaudières à condensation. Enfin, le Médiateur recommande l’instauration d’un « fournisseur de dernier recours » pour les abonnés qui se retrouvent avec des impayés importants. Pour rappel, en 2012 plus de 230 000 foyers ont été radiés par leur fournisseur d’énergie.

Pour résumer, la hausse progressive des tarifs réglementés de l’électricité de 5 % cette année et pour les deux années suivantes apparait comme une solution alternative.

Source : vos économies d'énergie.fr