Le prix de l'électricité augmente à son tour de 2%

Lundi 23 Juillet 2012, le prix de l'électricité a subi une majoration de 2% comme le stipule un arrêté du Journal Officiel. Il y a peu, c'était le gaz qui subissait cette même augmentation suite à l'évaluation trimestrielle des prix du gaz.

EDF a depuis lors mis à jours ses tarifs. La hausse réelle TTC est de +1,7%, (ce qui représente une augmentation de 0,9 euro sur la facture mensuelle des français) et elle est appliquée sur l'ensemble des tarifs réglementés qu'on appelle également tarifs vert, bleu ou encore jaune. Cette hausse du prix de l'électricité concerne aussi bien les ménages français que les entreprises.


Suite à la hausse de 2% du prix du gaz...

Le gouvernement Ayrault a assuré faire son possible pour que la facture énergétique en France ne flambe pas mais de nombreux éléments rendent cette tâche difficile. GDF Suez, qui a subit une perte estimée à 290 millions d'euros, suite au gel du prix du gaz du dernier trimestre 2011, exige des dédommagements. Le Groupe a fait appel, début 2012, au Conseil d'Etat pour résoudre ce litige avec le gouvernement. Ce dernier a donné raison à GDF Suez et a demandé à l’État français de mettre en place une hausse rétroactive du prix du gaz. Effectivement, la Loi considère que c'est aux ménages français de payer les écarts de coûts d'acheminement et d’approvisionnement et non à l'Etat. Cette décision a mis le gouvernement dans une position délicate mais il a quand même préféré n'augmenter la facture de gaz que de 2% au lieu des 10% prévu.


...le gouvernement persiste et signe: le prix de l'électricité n'augmentera que de 2% également

Aujourd'hui, il en va de même pour le prix de l'électricité qui subit un accroissement relativement peu élevé de 2%. Cette augmentation ne dépasse pas l'inflation et permet aux français de ne pas subir une baisse de leur pouvoir d'achat à cause des coûts de l'énergie. Cependant, une fois encore, d'après les calculs de la Commission de régulation de l'énergie, il est estimé que la hausse aurait du être de 5,7 % pour le tarif bleu et de 2,6% pour le tarif jaune. La hausse de 2% ne permettra donc pas à EDF de couvrir la totalité de ses coûts de production et cela va à l'encontre de la législation.

Toutefois, à cette majoration de 2% sur le prix de l'électricité, il faut ajouter la Contribution au service public de l’électricité qui représente une hausse supplémentaire de 1,3% (soit + 9 euros par an sur la facture d'électricité). Cette CSPE a été prévue par le gouvernement Fillon et appliquée au début du mois de Juillet. C'est une taxe qui permet de financer une partie du développement des énergies renouvelables en France.


Faire des économies d'énergie n'a pas de prix

Le gouvernement protège actuellement la facture énergétique des français mais jusqu'à quand? Le Conseil d’État a rendu son verdict: les français vont devoir rembourser rétroactivement le coût de l'énergie. Avec la crise économique et des pouvoirs d'achat de plus en plus bas, il est temps de penser à des alternatives pour ne pas subir cette future augmentation des prix de l'énergie de plein fouet.

Les solutions alternatives sont assez simples: il faudrait moins consommer de manière générale et surtout faire des économies d'énergie. Pour faire des économies d'énergie, il y a les gestes que l'on connaît tous du quotidien comme faire attention à éteindre les appareils électriques (ne pas les laisser en veille) ou réduire sa consommation d'eau (ne pas laver trop souvent sa voiture à grande eau), mais il y a également des équipements performants qui utilisent l'énergie solaire (panneaux photovoltaïques) ou l'énergie cinétique du vent (éolienne) pour produire de l'électricité propre et durable. Ces équipements sont installables chez soi et permettent une certaine indépendance énergétique.


Vous souhaitez faire des économies d'énergie?

N'hésitez plus, découvrez les changements que vous pourriez apporter à votre maison pour être plus indépendant énergétiquement!

Je calcule vos économies d'énergie.

Source: vos économies d'énergie.fr