Les prix du carburant se stabilisent en France

Depuis début juillet, les français observent une nouvelle hausse des prix du carburant. Cependant, il semblerait que ceux-ci vivent une période d'accalmie depuis une semaine. C'est le Ministère de l'Écologie et de l'Énergie qui a publié ces données (elles-mêmes compilées par le Direction Générale de l'Énergie et du Climat).

Les prix du carburant pèsent lourd dans le budget des français, c'est pourquoi une stabilisation est toujours perçue comme une bonne nouvelle. Malgré tout, il convient de rester conscient que ces prix sont soumis à de nombreuses fluctuations et qu'une accalmie, aussi appréciable soit-elle, peut ne pas durer.


Les nouveaux prix affichés en stations-service

Le gazole qui représente près de 80% de la demande de carburant des français a vu son prix au litre baisser d'un demi-centime pour arriver à 1,3962 euro. A savoir que durant la période de mars-avril le litre de gazole avait atteint le prix record de 1,46 euro. Le prix de l'essence a également baissé. Effectivement, on observe une diminution de plus d'un centime pour un litre de super sans plomb 95 qui arrive donc au prix de 1,555 euro et une baisse d'un demi-centime pour le prix d'un litre de sans plomb 98 qui désormais est de 1,617 euro. En mars-avril, leurs prix étaient respectivement de 1,67 euro et de 1,71 euro pour un litre.


Les cours du pétrole restent élevés

Le cours du pétrole, autrement appelé "or noir", est soumis à d'importantes fluctuations depuis de nombreux mois et cela est déterminant pour les prix à la pompe (qui en découlent plus ou moins directement). Le cours du pétrole est composé d'un certain nombre de prix qui sont fixés par les acteurs du marché pétrolier. Ces prix concernent la valeur propre du pétrole mais également sa valeur spéculée selon plusieurs termes. Le pétrole qui est une ressource naturelle fortement convoitée et qu'on peut qualifier de géostratégique, voit son cours évoluer selon les évènements de la scène internationale (guerres, tensions...) mais aussi par rapport aux décisions politiques de l'organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Actuellement le cours du pétrole restent élevés. Alors comment expliquer cette légère baisse des prix du carburant?

Ce moment de calme semble s'expliquer par la stabilisation de l'euro par rapport au dollar au cours de la semaine précédente. Effectivement, au début du mois de juillet, on assistait à une chute de la monnaie européenne sur le marché des changes: ce qui avait provoqué une augmentation du prix de l'or noir importé en France (qui s'était répercuté sur les prix à la pompe).


Les français consomment moins de carburant

Malgré cette période d'accalmie, les français consommeraient toujours moins de carburant que par rapport à l'année dernière. En Juin, l'Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) avait publié un rapport présentant une diminution de la consommation de carburant d'environ 4,4% entre mai 2012 et mai 2011, de 3,5% entre avril 2012 et avril 2011, et de 2,8% entre mars 2012 et mars 2011. A l'heure où les français cherchent à faire des économies d'énergie, il semblerait qu'ils aient décidé de continuer à moins consommer de carburant.


Source: vos économies d'énergie.fr