Les tarifs de l’électricité augmentent de 5%

C’est décidé, le gouvernement a choisi d’augmenter les tarifs de l’électricité de 5%, faisant de cette hausse la plus forte de ces 10 dernières années. L’augmentation sera appliquée en deux temps, avec une première en juillet et une seconde en août. Des questions se posent sur la pertinence de cette décision à l’heure où la précarité énergétique augmente. Une chose est sûre, il est temps de faire des économies d’énergie.

La facture annuelle d’électricité va augmenter de 35 euros

Les foyers subissent une nouvelle hausse après celle des prix du gaz que nous avons évoqué la semaine dernière. En effet, la facture d’électricité s’alourdit de 35 par an en moyenne, et de 50 euros pour ceux qui se chauffent exclusivement à l’électricité. Cette hausse n’est pas la bienvenue dans la période estivale où le pouvoir d'achat des français est mis à rude épreuve.

Le gouvernement fait tout de même un geste pour les petits consommateurs en revoyant à la baisse le coût des abonnements de faible puissance, souscrit par une majorité de français. Le montant de cette baisse n’a pas été donné par Philippe Martin, le ministre de l’écologie et de l’énergie, lors de la présentation des hausses à des associations de consommateurs.

Des solutions pour réduire sa facture de chauffage : les économies d’énergie

Dans ce contexte il est impératif de penser à réduire sa consommation d’électricité, notamment pour les appareils les plus énergivores. Se trouvent parmi eux et en bonne place votre chauffage. Avec les températures record de l’hiver dernier, opter pour un chauffage écologique est une bonne solution :


Les tarifs de l’électricité vont-ils continuer d’augmenter ?

Cette question se pose après les déclarations de la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie). Selon leurs calculs, le tarif bleu EDF aurait dû augmenter de 6,8% à 9,6% au 1er Août. Ils préviennent même que compte tenu de l’augmentation des charges d’EDF, le prix de l’électricité pourraient augmenter de 30% entre 2012 et 2017. La maintenance du parc nucléaire français ainsi que des taxes seraient à l’origine de cette hausse de coûts.

Source : vos économies d'énergie.fr