Vers un prix de l'énergie progressif?

L'Etat veut appliquer un tarif progressif à l'énergie. Cette mesure énoncée dans le programme de François Hollande permettrait aux ménages de bénéficier de tarifs suivant le niveau de leur consommation. Un dispositif pour lequel GDF Suez n'est pas très favorable.


L'énergie est au cœur de toutes les préoccupations étatiques. L'Etat réfléchit à un dispositif permettant de proposer au consommateur un prix proportionnel à sa consommation. Une idée déjàa annoncée auparavant durant la campagne présidentielle par les socialistes et dont l'application n'avait pas encore été réfléchie.

Avant d'instaurer la progressivité des tarifs, l'Etat aimerait appliquer le gel du prix du gaz pour lequel le prix devait être révisé le 1er juillet mais qui a été reporté suite à la décision du Conseil d'Etat à propos d'une requête émise par GDF Suez. En effet l'opérateur estime avoir subi un préjudice en voyant ses tarifs gelés en automne 2011 et demande donc une réparation.


Le prix de l'énergie réparti en 3 tarifs

La progressivité des prix du gaz et des prix de l'électricité sera donc établie par le biais de trois tarifs distincts. Le premier concernerait les ménages les moins aisés pour lesquels la consommation d'énergie s'effectue en tant que besoin (Réfrigérateur, éclairage, chauffage, etc…) et permettrait aux plus défavorisés d'avoir un accès à l'eau également. Ensuite un second tarif serait appliqué aux ménages dont la consommation est supérieure notamment en raison d'un nombre d'occupants du logement supérieur. Et enfin, le tarif maximal pour les ménages dont la consommation est effectuée pour le confort.

Ainsi, le prix de l'énergie serait plus élevé pour l'usage d'un ventilateur par exemple. Le gouvernement veut ainsi pousser les ménages les plus énergivores à réaliser des économies d'énergie en appliquant des tarifs élevés pour des gestes d'importance moindre et utilisant beaucoup d'énergie.


Qu'en est-il pour GDF Suez?

L'instauration des tarifs progressifs s'effectuerait au détriment de GDF Suez. Parmi les différentes activités de l'opérateur, le gaz fait partie des rares à ne pas générer de bénéfices. Cependant le PDG reconnait la nécessité de ne pas négliger le consommateur notamment les moins fortunés.

GDF Suez devrait pouvoir obtenir une compensation

En marge de cette tarification progressive, GDF Suez a un autre contentieux à régler avec l'Etat. Lorsque le Conseil d'Etat avait décidé de ne pas appliquer la hausse des prix du gaz de 8,8%% en octobre 2011, le distributeur de gaz aurait perdu près de 300 millions d'euros selon lui. En revanche, non seulement GDF pourrait obtenir cette compensation de 300 millions d'euros, mais une hausse des prix de l'énergie pourrait s'appliquer rétroactivement sur le dernier trimestre 2011. Cette hausse serait de 10%. Des dépenses supplémentaires pour les ménages pour lesquelles le gel du prix du gaz n'aurait aucun impact. Le Conseil d'Etat va rendre sa décision dans les prochains jours.


Ne soyez plus tributaire des tarifs de l'énergie, optez pour les énergies renouvelables

Utilisez notre simulateur pour calcluer vos économies en abandonnant l'énergie classique pour les équipements écologiques. C'est gratuit et sans engagement.

Je calcule mes économies!


Source: vos économies d'énergie.fr