Vers une nouvelle augmentation du prix du gaz en Novembre ?

Le prix du gaz augmente à l'approche de l'hiver

C'est une habitude, à l'approche de la période de chauffe, le prix de l'énergie connait une augmentation. La hausse de la demande en gaz pour le chauffage est répercutée sur son prix. Annoncée depuis plusieurs semaines, l'augmentation du prix du gaz de 3,9 % au mois d'Octobre a été confirmée par la CRE (Commission de Régulation de l'énergie) et va toucher près de 8 millions de foyers.

Selon Europe 1, la facture énergétique des ménages n'a pas fini de grimper en 2014, en effet, une nouvelle hausse de 2,4 % pourrait avoir lieu en Novembre. Si cette information se confirme, la facture de gaz pourrait augmenter de près de 75 euros. Ces deux progressions successives annuleraient les économies qu'avait laissé envisager la baisse du prix du gaz sur les 3 premiers trimestres de 2014.

Un nouveau mode de calcul du prix du gaz

L'une des raisons majeures de ces augmentations successives est la modification de la formule de calcul des tarifs réglementés. Ces prix, fixés par le Gouvernement, sont applicables aux foyers ayant choisi le GDF Suez comme fournisseur de gaz. Depuis Juillet 2014, à la demande des pouvoir publics, 60 % du prix du gaz est indexé sur son prix de marché (contre 45 % auparavant), le reste dépendant du cours du pétrole.

Dans la conjoncture actuelle, cette nouvelle formule s'avère néfaste pour les particuliers. En effet, le cours du gaz est en augmentation à cause d'une hausse de la demande à l'approche de l'hiver. De plus, la situation tendue en Ukraine et les risques de voir la Russie, important fournisseur de gaz naturel, stopper ses livraisons en Europe, créent une forte incertitude sur le marché et entrainent une hausse du cours.

Comment échapper à la hausse du prix du gaz

Pour lutter contre l'augmentation du prix du gaz, le Gouvernement dispose d'un outil très puissant : une clause de sauvegarde créée en 2012 mais qui n'a encore jamais été utilisée. Son application permettrait au Premier Ministre, après consultation de la CRE, de fixer le barème du prix du gaz sans tenir compte de la formule calcul automatique. Cette hypothèse n'est envisageable qu'en cas de réelle envolée sur les derniers mois de l'année.

Plus efficace et plus sûre, la meilleure solution pour se protéger contre les variations du cours du gaz reste de changer de fournisseur. En effet, de nombreux opérateurs de gaz alternatifs proposent des offres à prix fixes : à la signature de votre contrat, le prix du gaz est garanti sur une durée déterminée (chez certains fournisseurs, le prix fixe correspond même à un prix maximum, qui peut être revu à la baisse en cas de chute du cours du gaz).

Ces offres, apparues depuis l'ouverture à la concurrence du marché du gaz, ont encore du mal à convaincre (plus de 90 % des utilisateurs de gaz sont restés fidèles à GDF Suez), mais présentent des avantages et peuvent permettre d'importantes économies sur la facture énergétique.

Toutes les informations sur comment changer de fournisseur de gaz sont dans notre dossier complet !