L'isolation des murs pour faire des économies d'énergie

  • L'isolation est le meilleur moyen de réduire votre facture énergétique.
  • En effet, 70% de l'énergie que vous consommez sert pour le chauffage et les travaux d'isolation vont permettre de limiter les déperditions thermiques de votre logement et d'éviter les gaspillages de chauffage.
  • Les murs étant responsables de 25% des déperditions thermiques d'un logement, l'isolation des murs peut vous permettre de faire 25% d'économies d'énergie.

Une bonne isolation passe par le traitement des ponts thermiques

Où localiser les déperditions thermiques du mur ?

  • Lorsque la maison n'est pas isolée, les déperditions thermiques se font surtout par les parois du mur.
  • Par contre, lorsque les parois du mur sont bien protégées comme dans les maisons BBC, les déperditions thermiques se font principalement au niveau des ponts thermiques.
  • Un pont thermique se situe au niveau des jonctions entre un mur de façade et la toiture, le plancher ou les murs porteurs.

Y-a-t'il des murs plus sujets que d'autres aux aléas extérieurs ?

  • Certains murs sont plus sensibles que d'autres au climat et à l'humidité : notamment les murs situés sur les façades nord et ouest.
  • Il est donc primordial de privilégier l'isolation des murs situés au nord et à l'ouest.

Quelle isolation des murs choisir : une isolation par l'extérieur ou par l'intérieur ?

L'isolation des murs par l'extérieur est choisie dans plusieurs cas :

  • Lors de la construction du bâtiment : elle est alors préférée car l'isolation des murs par l'extérieur est la meilleure façon de traiter tous les ponts thermiques d'une maison, notamment les ponts thermiques de structure comme au niveau des planchers intermédiaires et des murs porteurs. De plus, elle permet de protéger les murs et l'intérieur de la maison des aléas extérieurs.
  • Lorsque la surface habitable est vraiment petite : l'isolation par l'extérieur permet de gagner de la place puisque la couche d'isolant est ajoutée à l'extérieur et non pas à l'intérieur du bâtiment.
  • Lorsque l'on rénove la façade : c'est une bonne occasion pour améliorer l'isolation.
  • Par simplicité : l'isolation des murs par l'extérieur ne nécessite aucun déplacement de meubles.

L'isolation des murs par l'intérieur est en revanche privilégiée :

  • Lorsque la maison présente des déperditions thermiques au niveau des jonctions avec les planchers, les portes, les loggias ou les balcons. Elle est aussi utilisée lorsque la maison possède une grande surface vitrée (l'isolation par l'extérieur ne permet pas de bien isoler les fenêtres).
  • Dans le cas d'une rénovation simple : elle ne demande pas de gros oeuvre.
  • Lorsque votre budget est plus serré : l'isolation intérieure est moins chère car les travaux sont moins importants et ne demandent pas d'outils spécifiques. Cependant, l'isolation reste quand même de qualité et elle a un bon rapport qualité/prix.

Comment est réalisée l'isolation des murs par l'intérieur ?

Il existe deux méthodes d'isolation des murs par l'intérieur :

  • Isolation des murs par doublage collé : il s'agit de poser un panneau isolant qui sera collé à la façade intérieur du mur. Le mur ne doit pas avoir d'imperfection. Une plaque de plâtre doit être généralement collée au panneau d'isolant.
  • Isolation des murs par vissage sur tasseaux : si les murs sont humides, il est important de laisser un vide d'air entre le mur intérieur et le panneau isolant. Le tasseau est un long morceau de bois que vous vissez à votre mur. Le panneau isolant sera ensuite fixé aux tasseaux grâce à des vis. Les tasseaux doivent être généralement espacés de 60 cm.

Comment est réalisée l'isolation des murs par l'extérieur ?

Il existe trois méthodes principales d'isolation des murs par l'extérieur :

  • Isolation des murs sous enduit : le panneau isolant de 3 à 14 cm est collé sur le mur extérieur grâce à du mortier. Il est également chevillé. Ensuite, on y ajoute un enduit mince, composé de fibre de verre pour le protéger des aléas extérieurs. Enfin, on recouvre le tout par un enduit hydraulique.
  • Isolation des murs sous bardage : l'isolant est fixé contre le mur. Sur les panneaux d'isolant, on fixe l'ossature en bois (le bardage), sur laquelle est fixé le revêtement extérieur (ardoise, pierres ou bois). Le bardage doit être entretenu tous les cinq ans.
  • Isolation des murs avec enduit isolant : l'enduit est directement posé sur la façade. Il est préférable d'appliquer plusieurs couches car cette technique d'isolation des murs est beaucoup moins efficace que les deux autres. L'enduit est composé de mortier et de matériaux isolants. On compte différentes sortes d'enduit :
    • Enduit contenant des billes de polystyrène;
    • Torchis composé de paille et de terre;
    • Enduit en chaux et chanvre.

Pour une construction neuve, nous vous conseillons de choisir de bons matériaux de construction

  • L'isolation répartie des murs est un système d'isolation où l'isolant est intégré à l'épaisseur du mur porteur, dans le matériau de construction. Elle ne peut être réalisée que lors de la construction du bâtiment puisqu'il s'agit de la fondation du mur lui-même.
  • Aucun ajout d'isolant n'est nécessaire que ce soit par l'intérieur ou l'extérieur. Ce type d'isolation a une durée de vie d'à peu près 100 ans, soit une durée de vie beaucoup plus longue qu'une isolation des murs classique par l'intérieur ou par l'extérieur.
  • Ce système d'isolation des murs, ou le terme plus juste serait "de mur isolant", permet de réduire considérablement les ponts thermiques.
  • Trois matériaux de mur isolant sont alors possibles :
    • L'ossature en bois avec un isolant tel que le béton de chanvre ou la paille : La structure de la maison en bois est dessinée par les poutres en bois (l'ossature). Entre ces montants en bois, on comble le vide avec l'isolant lui-même qui peut être du béton de chanvre ou de la paille.
    • Le monomur en terre cuite : il est plus isolant que le béton car il présente de nombreuses perforations sous forme d'alvéoles qui emprisonnent l'air, un très bon isolant naturel. L'épaisseur du mur isolant doit être d'au moins 50 cm pour permettre une conductivité thermique de 0,12 à 0,18 W/m.K.
    • Le béton cellulaire: il offre la meilleure isolation des murs possible (conductivité thermique U de 0,09 à 0,13 W/m.K). Les briques sont un assemblage de sable siliceux broyé, de chaux et de ciment. On ajoute ensuite à cet assemblage un agent d’expansion qui va former une abondance de petites cellules dans le matériau grâce à des dégagements gazeux. Le béton cellulaire présente une bonne protection contre le feu. Son isolation phonique est un peu en dessous du monomur en terre cuite.

Comment financer vos travaux d'isolation des murs ?

  • Les travaux d'isolation des murs donnent droit à un crédit d'impôt de 15% (pour les travaux réalisés avant le 1er septembre 2014) ou de 30% pour des travaux réalisés après cette date. Des aides de l'ANAH sont également accessibles.
  • De plus, pour financer vos travaux d'isolation des murs, vous pouvez faire un éco-prêt à taux zéro (éco-ptz).
  • Vous pouvez également recevoir une Prime énergie pour ces travaux grâce au dispositif des certificats d'économies d'énergie .

Il est important de ne pas négliger l'installation d'une VMC

  • Une fois que vous aurez réalisé des travaux d'isolation des murs, n'oubliez pas de vérifier l'état de marche de votre VMC.
  • Une bonne ventilation est primordiale pour assurer une bonne aération du logement et éviter les problèmes d'humidité comme les moisissures.