Tout savoir sur le récupérateur d'eau de pluie

Le récupérateur d'eau de pluie aide à faire une économie d'eau, une ressource rare

Le récupérateur d'eau de pluie limite la consommation d'eau potable et utilise l'eau de pluie pour des usages domestiques mais non alimentaires.

  • En France, la consommation d'eau se situe entre 150 et 200 litres par jour et par personne, presque trois fois plus qu'en 1960 !
  • Le renchérissement du prix de l'eau en France (à près de 3,5 € par m3) et les contraintes écologiques invitent à une plus grande maîtrise de notre consommation et à la récupération d'eau de pluie.

Le fonctionnement du récupérateur d'eau de pluie est simple

Le principe est de récupérer l'eau de pluie pour s'en servir pour le jardin ou pour la maison.

  • L'eau de pluie est captée sur le toit par les gouttières.
  • Elle est ensuite filtrée.
  • Puis elle est stockée dans une cuve de stockage.
  • Enfin, une pompe distribue l'eau vers les points de consommation.

Le fonctionnement du récupérateur d'eau de pluie, bien que peu compliqué permet de faire d'importantes économies d'eau.

Un système de récupération d'eau de pluie est composé de plusieurs éléments

Chaque installation de récupérateur d'eau de pluie a ses propres caractéristiques d'utilisation mais les éléments qui la composent sont principalement les mêmes.

Le toit : la base de la récupération d'eau

Selon le matériau du toit, la récupération d'eau de pluie n'est pas la même :

  • Tuiles : une très bonne récupération d'eau de pluie est possible;
  • Tôle ondulée : aussi efficace que les toits en tuiles;
  • Graviers : assez efficace;
  • Toiture végétalisée : peu efficace car grande rétention d'eau par les végétaux;
  • Toit plat : peu efficace aussi car l'écoulement de l'eau est difficile.

Les gouttières : un élément essentiel du système de récupération d'eau de pluie

Toutes les gouttières doivent être fabriquées avec des matériaux non corrodables. Les plus utilisés sont :

  • Le zinc;
  • Le cuivre;
  • L'acier inoxydable;
  • L'aluminium;
  • Le PVC.

La pompe : la redistribution de l'eau de pluie récupérée

Une fois l'eau recueillie dans la cuve, il faut la renvoyer aux points d'alimentation. Pour cela, une pompe peut être nécessaire selon l'installation. Il existe deux types de pompe :

  • Pompe de surpression;
  • Pompe immergée (uniquement pour les cuves enterrées).

Le système de filtration de l'eau de pluie

Les systèmes de filtration de l'eau de pluie nettoient l'eau pour la rendre utilisable. Elle est débarrassée des bactéries, microbes et autres impuretés. Il existe plusieurs filtres :

  • Stérilisateur UV : l'eau est nettoyée à 99% de toutes bactéries;
  • Osmoseur : seules les molécules d'eau sont conservées mais le calcaire n'est pas éliminé;
  • Filtre à charbon actif : traitent principalement les mauvaises odeurs;
  • Filtre céramique (ou micro filtration) : l'eau est nettoyée de toutes les impuretés.

Le récupérateur d'eau de pluie peut avoir de multiples usages même sans traitement de l'eau

L'eau de pluie n'est pas destinée à des usages alimentaires. Elle peut subir des traitements pour être plus propre, mais l'eau de pluie ne devient pas potable pour autant. Même sans traitement, elle peut tout de même avoir des usages multiples :

  • Arrosage des jardins ou des terrains de sport;
  • Alimentation des sanitaires;
  • Nettoyage des voiries (trottoirs, place de marché...);
  • Nettoyage de véhicules;
  • Fontaines.

On estime qu'au moins 50% de notre consommation d'eau pourrait provenir de la récupération des eaux pluviales. Le potentiel est donc énorme.

La récupération d'eau de pluie est une démarche écologique, source d'économies d'énergie importantes

Grâce au récupérateur d'eau de pluie, vous diminuez votre consommation en eau non potable et vous réalisez des économies d'énergie.

  • Vous préservez une ressource rare : en diminuant vos besoins en eau potable, vous assurez le maintien des nappes phréatiques.
  • Vous aidez également à lutter contre les effets induits par l'imperméabilisation des sols due au développement urbain (gestion des crues et des précipitations).
  • De plus, vous vous garantissez une autonomie en cas de restriction ou sécheresse.

Le financement d'un système de récupération d'eau de pluie est aidé par des subventions de l'ANAH

Dans le cadre de l'installation d'un récupérateur d'eau de pluie, vous bénéficiez d'aides au financement.

  • Le taux de TVA réduit :
    Depuis le 1er janvier 2014, le taux de TVA applicable pour l'installation d'un récupérateur d'eau de pluie est de 10%.
  • Les subventions de l'ANAH :
    L'Agence Nationale pour l'Habitat peut financer jusqu'à 35% vos travaux d'économies d'énergie.
  • Les aides des collectivités :
    Certaines collectivités peuvent subventionner le récupérateur d'eau de pluie.
  • L'installation d'un système de récupération d'eau de pluie est l'affaire d'un artisan spécialisé

    La récupération de l'eau de pluie doit être effectuée en respectant certaines règles d'installation.

    • Installer un récupérateur d'eau de pluie impose une étude précise pour évaluer le volume d'eau de pluie récupérable sur votre toit, en fonction de votre région.
    • En fonction de cette étude et de vos besoins en eau, vous déterminez le volume nécessaire pour la cuve.
    • Dans le cas d'une cuve eau de pluie enterrée, des travaux de terrassement supplémentaires doivent être réalisés.
    • Nous vous recommandons fortement de confier vos travaux à un artisan spécialisé, certifié Qualibat et QualiPluie.
    • Vos travaux doivent également recevoir toutes les assurances nécessaires (RC, garantie décennale, etc...).