Tout savoir sur la chaudière gaz

Les chaudière gaz permettent de réaliser de réelles économies d'énergie.

Cela dit, les chaudières gaz performantes sont vendues à un prix élevé. De plus, l’installation de l’équipement constitue une autre source de dépenses vu qu’elle doit être faite par un expert. Heureusement qu’il existe de nombreuses aides travaux qui permettent de financer le projet.

Un tour sur le fonctionnement de la chaudière gaz pour réaliser des économies d’énergie

Une chaudière gaz est un équipement qui alimente en énergie un réseau de radiateur ou autres types d’émetteur de chaleur grâce à un fluide caloporteur. Le liquide en question est chauffé via la combustion du gaz dans un brûleur. La température de l’eau qui véhicule la chaleur au sein du système de chauffage varie en fonction de la technologie qu’il utilise.

Les chaudières gaz disponibles sur le marché ont des modes d’approvisionnement différents. Certains modèles fonctionnent avec du gaz naturel. Ces derniers sont reliés au réseau de distribution de gaz de ville. D’autres sont alimentés par du propane stocké dans une citerne.

Concernant la puissance de la chaudière gaz, elle dépend des besoins réels du logement. Ils sont définis par la qualité de son isolation, le volume de l’espace à chauffer et de la situation géographique. Si l’habitat se situe dans les régions montagneuses, ses besoins en chaleur seront élevés.

Les différents types de chaudière gaz

Comme on l’a indiqué précédemment, il existe plusieurs types de chaudières gaz. Les équipements diffèrent au niveau de la technologie de fabrication, le mode d’installation, le mode de fonctionnement et bien d’autres critères.

La chaudière gaz simple service

Le mode de fonctionnement des chaudières gaz sur le marché diffère. Certains modèles ont uniquement pour fonction de chauffer le logement. Ils appartiennent à la catégorie de la chaudière gaz simple service.

La chaudière gaz double service

Il existe des équipements qui peuvent assurer le rôle de chauffage tout en produisant de l’eau chaude sanitaire (ECS). Ils font partie de la catégorie de la chaudière mixte ou double service. Ce genre d’appareils se décline en trois modèles et la différence concerne le mode de production d’eau chaude.

Il faut citer en premier lieu la chaudière gaz à accumulation qui est équipée d’un ballon à accumulation volumineux. Il peut stocker l’eau chaude utile aux besoins de toute la maisonnée à hauteur de 50 litres par personnes. Il existe aussi la chaudière gaz à micro-accumulation. L’équipement est muni d’un ballon capable de stocker 3 à 5 litres d’eau. Les deux types de chaudière mixte permettent aux utilisateurs de profiter de l’eau chaude sanitaire sans attente.

Enfin, il faut aussi citer la chaudière gaz mixte instantanée. Comme son nom l’indique, elle produit de l’eau chaude sanitaire de façon instantanée. Elle convient aux habitations dont les besoins en eau chaude sont relativement faibles.

La chaudière gaz basse température

La chaudière gaz basse température a remplacé le modèle classique depuis un certain temps. Ce dernier est considéré comme trop énergivore. La chaudière basse température chauffe l’eau du circuit à seulement 40°C. Elle permet des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 20% comparée au modèle classique. Elle se décline en deux modèles.

Il y a la chaudière gaz ventouse qui ne requiert pas de conduits de cheminée vu qu’il dispose déjà d’un circuit d’arrivée d’air et d’un circuit d’évacuation des fumées. Elle est baptisée chaudière étanche et elle convient bien à un local fermé. Il y a aussi la chaudière gaz cheminée qui est connectée à conduit de cheminée.

La chaudière gaz à condensation

La chaudière gaz à condensation est le chauffage le plus conseillé en ce moment. Bientôt, elle détrônera le modèle à basse température. Elle est plus économe en énergie et offre un rendement optimal pouvant aller jusqu’à plus de 105 %. Notons qu’elle chauffe l’eau du circuit à 90°C. Mais ce qui est à l’origine de son succès, c’est qu’elle utilise l’énergie latente dans les fumées de combustion.

Pour information, l’évacuation des fumées se fait via une ventouse. Autrement dit, la chaudière gaz à condensation est aussi équipée de deux circuits dont l’un assure l’arrivée d’air et l’autre l’évacuation des produits de combustion. Elle ne requiert pas de conduits de cheminée et d’aération.

La chaudière gaz pulsatoire

Cette variante de la chaudière gaz commence peu à peu à séduire les ménages. Elle propose un principe de fonctionnement original. L’appareil ne dispose pas d’un brûleur. Il fonctionne via le principe de combustion pulsatoire, ce qui optimise son efficacité. En réalité, un cycle de micro-combustion se produit suite au mélange d’air et de gaz dans la chambre de combustion. Ce phénomène engendre le passage de gaz dans le circuit pour déclencher un échange thermique optimal.

La chaudière gaz au sol ou murale

Le type d’installation peut également faire la différence des chaudières gaz disponibles dans le commerce. Deux configurations sont possibles. Il y a l’installation au sol qui exige un espace assez important. Une chaudière gaz au sol est à privilégier si le volume de chauffage est élevé. Le modèle à installation murale est en revanche dédié aux logements plus petits puisqu’il est compact et discret.