Une toiture végétalisée semi-intensive est plus facile à installer qu'une toiture végétalisée intensive

Une toiture végétalisée semi-intensive impose moins de contraintes d'installation

Une toiture végétalisée semi-intensive est un compromis entre la toiture végétalisée extensive et la toiture végétalisée intensive.

  • L'installation d'un tel type de végétalisation est adaptée lorsque l'inclinaison du toit est inférieure à 15°.
  • De plus, à la différence d'une toiture végétalisée intensive, vous pouvez installer ce type de végétalisation sur tous les supports de toit : béton, acier ou bois.
  • La toiture végétalisée semi-intensive peut donc être installée sur la plupart des toits.

La toiture végétalisée semi-intensive permet de faire pousser des sedums mais aussi des arbustes

La couche de substrat végétal d'une toiture végétalisée intensive mesure de 10 à 30 cm.

  • Le choix des végétaux est plus large que celui pour une toiture végétalisée extensive.
  • En fonction de l'accès au toit, les sedums peuvent être les plus adaptés :
    • Si votre toit est difficile d'accès : tournez-vous vers le sedum, qui ne demande aucun entretien.
    • Si votre toit est facile d'accès : choisissez les végétaux en fonction de vos envies.

Si votre toit n'est pas accessible mais que vous souhaitez planter d'autres végétaux que le sedum, alors vous devrez installer un système d'arrosage automatique.

L'entretien d'une toiture végétalisée semi-intensive dépend du type de végétaux plantés

Il est possible de planter du sedum ou des arbustes sur ce type de toiture.

  • Si vous plantez des arbustes, alors l'entretien devra être régulier car une période trop longue sans pluie assèchera les arbustes.
  • En revanche si vous faites pousser des sedums, alors l'entretien sera limité.
  • Par ailleurs, le substrat est formé à partir de 50% d'agrégats poreux, ce qui assure une bonne conservation de l'eau.

Une toiture végétalisée permet l'aménagement de votre toit en toiture terrasse

Votre toit peut tout à fait être utilisé comme espace vert et servir de toiture terrasse.

  • Une toiture végétalisée semi-intensive permet de supporter jusqu'à 350 kg par mètre carré.
  • Vous pouvez donc profiter de l'espace de votre toit pour créer un espace de vie.
  • Avec les systèmes de végétalisation semi-intensive, vous créez un véritable jardin suspendu !

L'installation d'une toiture végétalisée semi-intensive est un investissement que vous amortirez grâce aux économies d'énergie réalisées

Une toiture végétalisée semi-intensive permet de mieux isoler votre logement en réduisant les déperditions thermiques de la toiture.

  • Vous réalisez donc des économies d'énergie importantes sur votre facture de chauffage, de l'ordre de 20%.
  • Cette économie d'énergie peut être prise en compte dans le calcul de l'investissement total.
  • Il faut compter entre 100 € et 300 € par mètre carré, en fonction du type de végétaux.
  • En moyenne, vous pouvez rentabiliser l'installation d'une toiture végétalisée semi-intensive en dix ans.

La toiture végétalisée semi-intensive s'apparente plutôt à une toiture végétalisée intensive

La toiture végétalisée semi-intensive est un compromis qui permet certains avantages.

Par rapport aux autres types de toiture végétalisée, la toiture végétalisée semi-intensive permet une certaine souplesse à plusieurs niveaux :

  • L'entretien n'est pas aussi régulier que pour une toiture végétalisée intensive : il est ponctuel.
  • Les types de végétaux possibles sont plus larges que pour une toiture végétalisée extensive : des arbustes peuvent être plantés.
  • La capacité de surcharge se situe entre les deux autres types de végétalisation : entre 100 kg et 350 kg par mètre carré.

Cependant une toiture végétalisée semi-intensive impose une contrainte d'installation.

  • Selon l'accessibilité au toit, un système d'arrosage goutte à goutte doit être installé pour permettre le développement des végétaux en cas de longue sécheresse.
  • Par ailleurs, le substrat assure une bonne conservation de l'eau, ce qui est un avantage pour les végétaux. Cependant cela limite la récupération des eaux de pluie, car les végétaux absorbent la majeure partie.