L'installation d'une VMC dépend du type de ventilation mécanique souhaitée

Il existe plusieurs types de VMC et toutes ne s'installent pas de la même manière. Selon le type de ventilation, il est même possible d'acheter un kit d'installation à monter soi-même, cependant le résultat ne sera pas forcément à la hauteur des prévisions.

Une VMC simple flux est plus facile à installer qu'une VMC double flux.

  • Des entrées d'air sont installées dans le haut des fenêtres pour laisser passer l'air même lorsque les fenêtres sont fermées.
  • Des bouches d'extraction sont disposées dans les pièces de service comme la salle de bain ou la cuisine pour aspirer l'air.
  • Des gaines permettent de relier l'installation à un groupe d'extraction, souvent installé dans les combles.
  • L'air vicié est ensuite extrait à l'extérieur.

L'installation d'une VMC double flux est à confier à un artisan spécialisé

  • A la différence d'une VMC simple flux, il n'y a pas d'arrivée d'air directe de l'extérieur.
  • L'arrivée d'air se fait par le toit, puis passe par l'échangeur thermique où il est en contact avec l'air vicié, plus chaud.
  • Il faut installer des bouches de soufflage indépendantes dans les pièces de vie : ce sont eux qui vont diffuser l'air.
  • Des bouches d'extraction sont installées dans les pièces de service pour extraire l'air humide.
  • L'air vicié est également envoyé vers l'extérieur en passant par les conduits.

L'installation d'une VMC s'inscrit dans une démarche globale d'amélioration de la performance énergétique

L'installation d'une ventilation VMC doit faire l'objet d'une réflexion globale sur le logement.

  • Une VMC a un impact sur l'isolation et le chauffage.
  • Une étude globale de la performance énergétique du logement doit être réalisée : nature des parois, sources de déperdition de chaleur, type de chaudière, etc.
  • Une étude thermique coûte entre 1 000 et 2 000 euros, mais peut faire l'objet d'aides financières publiques.

Faites des économies de chauffage en associant un puits canadien à une ventilation VMC

Le puits canadien est une installation écologique qui utilise le principe de la géothermie.

  • En hiver, la température dans le sol est plus élevée qu'à la surface, et inversement en été.
  • Le puits canadien se sert de cette chaleur ou de cette fraicheur pour alimenter la VMC en air neuf.
  • Un tuyau est enterré à plusieurs mètres (généralement de 1 à 3 mètres). Il doit être assez long (entre 20 et 50 mètres) et légèrement incliné dans le sens de circulation de l'air (2% ou 3%).
  • D'un côté, une bouche d'entrée d'air neuf dépasse du sol pour aspirer l'air à travers le conduit souterrain, et de l'autre côté la bouche de sortie est directement reliée à la VMC.
  • Ainsi, l'air insufflé dans le logement par la ventilation VMC est préchauffé, ce qui permet de réaliser des économies de chauffage importantes.

Vos économies d'énergie vous accompagne tout au long de l'installation d'une VMC

Vos Économies d'Énergie.fr vous guide à travers toutes les étapes de l'installation d'une VMC.

  • Nous vous accompagnons dans vos démarches financières et administratives.
  • Vos Économies d'Énergie.fr vous aide à choisir la ventilation la mieux adaptée à votre logement et à vos besoins.
  • Nous pouvons vous mettre en relation avec des artisans qualifiés pour effectuer vos travaux d'économies d'énergie.

L'installation d'une VMC doit être réalisée par un artisan RGE

Il est important de respecter différentes normes réglementaires lors de l'installation d'une VMC :

  • Par exemple, les sorties d'air doivent être distantes par rapport aux équipements ménagers, le raccordement électrique doit être fait selon la norme NF C15-100, etc.
  • L'installation demande une expertise technique, notamment pour l'installation du groupe d'extraction dans les combles qui doit être suspendu pour ne pas que le bruit de ses vibrations occasionne un dérangement.
  • N'oubliez pas enfin que l'installateur est responsable du bon fonctionnement de la ventilation VMC; ce n'est pas son fabricant.
  • Nous vous recommandons de faire appel à un artisan qualifié, et certifié Qualibat.